Partagez|

Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Talia et Lola Almadovar
JOURNALISTE
MODELE OCCASIONNEL.



MessageSujet: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 9:29


LOLA MARIA ALMADOVAR


◢ âge : 31 ans
◢ date et lieu de naissance : 26 aout 1983, à Pachuca, Hidalgo (Mexique).
◢ état civil : célibataire. mère de deux petits garçons.
◢ numéro de coffre Gringott's : Le coffre de Lola est resté au Mexique.
◢ signe(s) particulier(s): son léger accent mexicain qui fait cliché de la femme fatale et qui s'aggrave quand elle est en colère. Sur un autre registre contrairement à Dakota, Talia et Lucrezia, Lola n'a pas reçu le don de se servir de son héritage vélane. C'est peut-être aussi bien car même sans ça, quand Lola arrive quelque part les hommes ramassent leur mâchoire et ne savent souvent plus quoi dire.
◢ baguette magique : 32 centimètres en bois de Brézil, un bois dont il n'est pas utile de préciser l'origine et dont la teinte et d'un beau rouge soutenu relevé par la poudre de Rubis avec laquelle a été travaillé le bois. Le coeur de la baguette contient une plume de quetzaloatl, animal extrêmement rare.
◢ poudlard : Pour Lola ça a été Poufsouffle même si le contexte diplomatique ne lui a pas permis de finir sa scolarité là-bas.
◢ profession : journaliste. Au Mexique Lola est journaliste indépendante, mais ses articles ne plaisant pas à tout le monde, elle se retrouve contrainte de s'expatrier à Londres. Ça ne lui plait pas trop mais son père n'est pas un homme avec qui on discute.
◢ effets personnels: Les affaires de Lola sont pleines de belles fringues et si c'est ce que vous intéresse vous serez comblé. Pourtant ce que Lola a de plus précieux dans ses affaires ce sont ses carnets de note qui recèlent d'information sur les chefs d'état de toute l'Amérique du Sud et une bonne partie de leur réseau. Le genre d'information qui vous oblige à quitter votre pays pour l'Angleterre.

CURRICULUM VITAE


Ϟ Ma famille, mes parents: Si l'on devait parler de tout ce qu'il y a d'intéressant à dire sur la famille de Lola, il faudrait probablement écrire une encyclopédie. Ce n'est pas le propos donc faisons plus court. Lola est le premier enfant de Miguel et Maria Almadovar.

Son père, est un homme particulièrement puissant qui a longtemps été a ses yeux de petite fille un modèle de vertu et de perfection. L'homme parfait. Bien sûr à l'adolescence, la curiosité de Lola finit par lui ouvrir les yeux. A ce moment et pour la première fois de sa vie Lola eut un vrai clash avec Miguel. Avant ça, ça n'avait toujours été que des enfantillages Manges Lola! Non! Il y a des enfants qui meurent de faim dans tout le pays. Je mangerai plus jamais. Lola qu'est-ce que c'est que ça? C'est mon badge de protestation contre les massacres de bébés phoques et le réchauffement climatique, tu savais que les pingouins n'auront bientôt plus de banquise? ou encore : SANTA MARIA! Lola! Ven Aqui!!! Mais papa c'était pour protéger la couche d'ozone, et les douches froides c'est mieux pour la santé. Seulement quand Lola a découvert que derrière le bienfaiteur se cachait un homme digne de Don Corleon, qui savait toujours habilement tirer les ficelles qu'il voulait et faire tomber les têtes qui voulait sans jamais être vraiment à la tête du gouvernement (typiquement le genre de personnage auquel elle avait décidé de faire la guerre), la pilule fût plus dure à avaler. Il y eu un long long moment avant que Lola n'adresse à nouveau la parole à son père spontanément. Aujourd'hui elle regarde tout ça plus avec une affection amusée qu'autre chose. Elle n'est plus en colère et il faut le dire, Miguel reste un homme bon dans le fond même si sur les méthodes, il se fait plus souvent engueuler par sa fille que féliciter. Son père est la seule personne pour qui elle ferme les yeux quand ce qu'elle voit ne colle pas à ses conviction à elle. Il est aussi le seul qui puisse la faire taire quand elle a quelque chose à dire.

Sa mère une femme d'une beauté sans égale mais avant tout une femme de caractère qui a la main sur le coeur. Lola a toujours entretenu avec sa mère une relation complice et sans difficulté. Quels qu'aient pu être les choix de Lola, des tenues-tapisseries bariolées qu'elle portait ado jusqu'à ses problèmes existentiels avec les koalas, Maria a toujours pris le temps d'écouter sa fille et surtout de ne pas la juger sinon d'un petit sourire attendri et c'est encore comme ça que ça se passe entre Lola et sa mère aujourd'hui.

Sa benjamine, Talia a, elle, un tout autre point de vue sur les tenues de teenagers de sa soeur. Talia a toujours été ultra-dynamique (pour ne pas dire carrément speed) et persuasive. Petite c'était une vraie terreur, ado, un cauchemar pour leurs parents et pour dire Miguel l'a même laissé "fuguer" chez son parrain à Los Angeles "parce qu'il est cool et il me comprend lui au moins!". Quelques cartes de crédit plus tard, la sulfureuse Talia se lançait dans une carrière de mannequin. N'allez pas pour autant croire que cette gamine capricieuse n'était qu'une bomba latina écervelée comme les autres. Talia a toujours été une ambitieuse et elle a toujours su se donner les moyens d'avoir ce qu'elle voulait. Ca a été facile pour elle. Déjà elle débutait très jeune, il a fallu faire oublier son nom et se faire une place à elle. Puis elle s'est rendue compte que le mannequinat ne lui suffisait pas. Elle est repartie à zéro pour lancer sa propre maison : Veela. Ses premiers clients et employés ont bien évidemment été ses frères et soeurs et d'ailleurs Lola ne porte que du sur mesure pour ne pas dire des pièces uniques. Côté cœur je ne vous en parle même pas. Talia a débarqué un jour à la maison, fraîchement retournée de L.A pour annoncer qu'elle allait se ranger, que c'était fini avec son joueur de Quidditch, qu'elle avait assez fait de conneries et assez eu de petits copains et que maintenant elle allait épouser Güiza Oleivera... 20 ans de plus qu'elle, très bon ami de Miguel. Le principal intéressé s'est étouffé dans ses fajitas ce jour-là et après quoi il a bien cru que sa dernière heure était arrivée. Personne n'avait jamais vu Miguel Almadovar faire un bond de toute la longueur de la table avant cela (et Dieu sait qu'elle est longue cette table), encore moins pour aller mettre une trempée à Güiza. Par chance Talia s'empressa de préciser que Güiza découvrait ses projets en même temps que tout le monde. Là-dessus, comme elle l'avait décidé, il ne lui resta plus qu'à harceler ce pauvre Güiza pendant 2 ans, parfois même à le chercher puisqu'il la fuyait comme la peste. Ils sont aujourd'hui mariés et ont un enfant. Un vrai petit diable qui répond au nom de Diego.

Son petit frère, Dakota, a toujours été très protecteur même tout petit, et Lola a toujours adoré ça il faut bien le dire. Elle était là quand il a montré son zizi au principal de l'école des petits sorciers. Il était là quand Gordo lui a tiré les cheveux quand elle n'a pas voulu être être son amoureuse. En grandissant ils sont toujours restés proches et si parfois le ton monte, il suffit que Dak' ouvre la porte pour que Lola soit obligée de cacher son sourire. Impossible de lui faire la gueule même quand elle s'était juré qu'il allait devoir quémander pour qu'elle lui pardonne. Après une soirée bien arrosée vous pourrez les voir danser aussi bien un tango argentin que la macarena, tout dépend du délire du moment. Généralement Dak' n'aime pas les petits copains de Lola - on comprend pourquoi quand on voit le dernier spécimen en date- ça leur fait toujours de très longues conversations au cours desquelles Dak' lui explique pourquoi elle est trop bien pour le mec avec qui elle est. C'est le rôle de grand frère qu'il s'est improvisé et il est pareil avec Lou d'ailleurs.

Les deux petits derniers, Lou et Rico sont ses protégés. Toujours là s'ils ont besoin d'un bon conseil Lola n'est pourtant pas le genre de soeur étouffante. Elle est là quand on a besoin d'elle, toujours, mais elle sait aussi laisser chacun vivre sa vie.
Elle les a vu grandir avec elle étant donné qu'elle a très peu d'écart avec les jumeaux mais leur duo est trop soudé pour qu'elle soit aussi proche d'eux qu'elle l'ait de Dak' ou de Talia alors elle se contente de les regarder devenir adulte, chacun à leur façon. Enrique avec son premier coup de coeur disparu dans la nature (ça a vraiment fait de la peine à Lola de le voir s'ouvrir pour une fois et être déçu ensuite) et Lou amoureuse parfois mais plus mystérieuse encore. Ce petit ange, elle sait qu'il faut y faire particulièrement attention.

Le petit chouchou de tout le monde, James, le fils que Dakota a eu avec "la fameuse Yuki" comme la surnomme Talia. Yuki est un sujet qu'il vaut mieux éviter à table chez les Almadovar pourtant Lola n'a pas un avis trancher sinon de dire que James ne s'est pas fait tout seul non plus. Cette petite bouille adorable fait les quatre cent coups avec son cousin Diego et inutile de dire qu'il a tout pris de son père quand il s'agit de casser la baraque et de faire du charme. Un vrai tombeur ce gosse.

Lucas & Jack Carlson, respectivement 7 et 5 ans sont les fils de Lola. Très indépendants, la peau claire comparés au reste de la famille, ils ressemblent beaucoup à leur père, Tyler Carlson, dont Lola s'est séparé avant de savoir qu'elle était enceinte de Jack. Tyler Carlson est un triste épisode dans la vie de Lola sur lequel elle ne revient jamais sauf quand ses fils sont en demande. Elle n'a pas refait sa vie après Carlson et ne semble pas l'envisager pour l'instant.

Ϟ Mon premier mot : Mama
Ϟ A Poudlard... A Poudlard, flottant dans son uniforme, à moitié étranglée par sa cravate jaune et noire, Lola ne laissait en rien présager de la superbe femme qu'elle allait devenir. Les cheveux toujours laissés tel quel, elle avait le don de s'habiller de la pire façon avec les couleurs les plus mal assorties et sa timidité n'a rien fait pour l'aider à s'intégrer non plus que son caractère déjà bien trempé. Que dire de ses conversations passionnées sur la paix dans le monde et la disparition du zèbre violet de guinée équatoriale...
Ϟ Mon Epouvantard et mon Patronus... Un épouvantard peut prendre plusieurs formes devant elle à commencer par une cage dont la porte s'ouvrirait pour la gober, ou encore elle même privée de sa bouche et/ou de ses mains. Parfois c'est, comme la plupart des gens, la mort d'un proche. Son patronus est quetzal. N'importe quel fabriquant de baguette vous dira que c'est en partie parce que le coeur de la baguette de Lola renferme une plume de serpent-quetzal.
Ϟ Ma Pensine :

1992
-Papaaaa? Pourquoi je peux pas avoir une baguette moi?

Lola avait toujours la manie de poser des questions sur tout ce qui lui passait par la tête de préférence des questions dont les réponses paraissaient évidentes et encore plus de préférence: à son papa. Il était tant et si bien rôdé à l'exercice qu'à présent quand elle commençait à le regarder avec ses grands yeux investigateurs et à le suivre partout (parfois en tenant son pantalon), il se mettait immédiatement en mode "sourd et muet" et vaquait à ses occupations. A moins qu'elle n'ait réussi à le coincer sur le canapé, comme cette fois là particulièrement. Là il ne pouvait quand même pas la jeter alors qu'elle blottissait sa petite tête d'angelito querido sur son torse et/ou qu'elle se mettait à jouer avec les mains de son paternel qui paraissait démesurément grandes par rapport à ses petites menottes.

-Papa?! Papa?! Pourquoi ta baguette elle est pas pareil que celle de maman?... Eh? pourquoi tante Luna elle a plein de chats?

Elle ne lui laissait même pas le temps de répondre d'ailleurs elle ne devait pas tellement s'attendre à ce qu'il réponde. Elle continuait de jouer avec les doigts de son père, le regard complétement absorbé comme s'il s'agissait là d'un travail de minutie et de concentration.

- Maman elle a dit que je devais pas manger du gâteau avant de passer à table. Papaaa? Tu crois que mes mains elles grandiront comme les tiennes? Et pourquoi nous on a les traits coloriés à l'intérieur? Mais pas autant que Monsieur Mocca quand même...

Son père lui passa une patte d'ours, à la fois tendre, affectueuse et un peu brusque (mais c'était par jeu) dans les cheveux. Lola leva les yeux vers ceux de son père et alors c'était comme si un jeu s'installait entre eux.Et ça pouvait durer encore des heures avant que finalement, épuisé, il ne se lève pour aller trouver un coin tranquille ailleurs ou ne prenne la parole pour lui expliquer que comme moulin à paroles elle devait avoir la palme. Heureusement en grandissant, cette "qualité" se tarit et ce fut Talia qui choppa le virus... Malheureusement pour les autres.

Miguel avait ce demi sourire aux lèvres qui voulait bien dire qu'il n'allait pas céder et commencer à répondre à toutes les questions farfelues de sa fille. Lola eut un petit sourire canaille avant de demander:

-Pourquoi tu souris papa?




2003
J'temprunte un top!

Lola s'assit sur son lit, les cheveux tous ébouriffés, encore à l'ouest dans son grand t-shirt délavé de l'équipe de Quidditch Mexicaine. En fait ce n'était pas vraiment le sien c'était celui que Dak avait eu pour ses dix il y avait... des lustres. C'était l'été, les grandes vacances, donc quoi de plus normal que de voir sa grande soeur débarquer topless tout droit sortie de la salle de bain pour lui piquer un t-shirt. Elle avait ses longs cheveux noirs qui lui tombaient sur les seins, cachant juste ce qu'il fallait. Elle portait un jean taille basse customisé juste ce qu'il fallait pour faire classe et elle était pied nus, enfin presque comme toujours à la maison. Lola ne pouvait s'empêcher d'admirer sa demie vélane de soeur en se disant que parfois elle aussi elle aurait aimé tirer de leur mère, un peu plus. Il paraissait qu'elle ressemblait plus à son père, elle.

Pendant qu'elle se faisait ces réflexions, Talia avait déjà mit son armoire sens dessus dessous. Elle sortit la tête d'une montagne de fripes de toutes les couleurs tandis que Lola en profitait pour tirer discrètement au hasard ses fringues du jour.

-C'est un top ça?
-Euh ben..., elle ne savait pas trop quoi dire.

Elle avait presque l'impression d'avoir fait une bêtise.

- Haaannnnn le choc!... c'est quoi ça?!!!!
-Mes vêtements pour aujourd'hui..., fit-elle d'une voix de petite souris qui cherchait un trou pour se cacher.

Il y eut un gros blanc.

-Sérieux?

pas de réponse.

-Ça c'est tes "vêtements" d'aujourd'hui? Lola! va prendre ta douche.

Lola ramassa son assortiment de "vêtements" (un tee-shirt vert menthe et rosebarbe-à-papa avec un short marron en toile qui pouvait se vanter d'avoir une magnifique rayure bleu turquoise sur le côté et une étiquette délavée qui dépassait juste assez pour voir encore la marque "Tonio, pour homme" pointer le bout de son nez. Le short de bain de Dak' il y a quatre/cinq ans à tout parier). Toute penaude, sans bien savoir pourquoi en fait, Lola se dirigea vers la salle de bain pour en ressortir vêtu de son choix du jour. Enfin elle avait pris ce qui venait quoi. Elle avait seulement laissé Talia seule dans sa chambre trois quart d'heure grand maximum qu'elle la retrouvait entre deux immenses piles de vêtements, jetés en chiffon par terre. Une toute petite et une grande. Entre ses deux couettes Lola en resta bête:

-T'es folle j'avais tout rangé hier soir!!!
-Oui c'est bien félicitation! Tu aurais mieux fait d'aller plier les chiffons à poussière, il le mériterait à côté de... ça! Non mais ça! C'est quoi ça Lola? C'est un bavoir? C'est une serpillère? C'est difficile à savoir.
- C'est... un dos nu?
Ça c'est ce qu'on va jeter, fit Talia en désignant la pile de gauche, la plus haute.

Lola s'en trouva bouche bée. Sa soeur ne pouvait décemment pas jeter tout ça !!!

-Oh ça va hein tu vas pas me dire que ça te va encore ça! Et je veux pas entendre parler des petits africains ou je sais pas quoi...', coupa la soeur aînée en montrant un tout petit pantalon.
-On pourrait faire de la récup'...

Talia la prit par les épaules et alla l'assoir sur la chaise en fasse du miroir.

-Non mais *soupir* y a rien a récupérer là. On va tout changer point barre. Et déjà enlève moi ses couettes on dirait que tu as 10 ans et te tiens pas les cheveux comme ça!

Lola avait effectivement plaqué directement ses mains sur ses cheveux quand sa soeur lui avait retiré ses élastiques orange à pompons. Talia lui enleva les mains de ses cheveux et commença a les "ébouriffer" selon Lola. Puis finalement au bout d'un petit moment comme Talia le lui faisait remarquer, elle finit par trouver qu'elle avait de très beaux cheveux et non pas une crinière de sauvageonne comme d'habitude.

-Bon adios Jumanji, maintenant je vais voir ce que j'ai dans MON placard.

Elle revint avec une pile de trucs.

-T'es folle! je vais jamais rentrer dans tes fringues t'façon.

Il était vrai que Talia était particulièrement fine de taille et très mince et élancée quand Lola était un peu plus plantureuse bien qu'elle était parfaitement bien proportionnée.
- Ok y a peut-être des trucs qui seront un peu serrés mais ça t'iras toujours mieux que le bermuda taille cachalot que t'avais prévu de mettre aujourd'hui.

- Eh Talia... , Dakota s'interrompit à peine avait-il passé la tête par l'embrasure de la porte.

Lola piquait un fard. Elle n'avait plus que son short marron que Talia allait probablement découper aux ciseaux d'une minute à l'autreet ses cheveux détachés en guise de top façon Talia. Sauf que Talia, elle, s'était habillée entre temps. Quoiqu'il ne fut pas dit qu'elle éprouvât la moindre gêne à être vue toute nue par un membre de la famille. Dak' se détourna légèrement, sans doute pour ne pas enfoncer sa petite soeur dans sa gêne. C'est qu'en général, il voyait Lola dans ses tenues complétement kitch ou ce t-shirt qu'il avait porté à 10 ans et maintenant qu'il avait 16 ans bon...

-Je relook George de la Jungle là. Qu'est-ce que tu voulais? T'en dis quoi?

Lola enfila au quart de tour la chemise que lui passait Talia, elle ne s'était pas encore vue.

-Qu'il y a un paquet de garçons qui vont devenir gays si ça c'est George de la Jungle., fit l'ado en pointant sa petite soeur du doigt avant de se signer pour le cas où sa mère l'aurait entendu.

Lola eut un petit sourire.

-C'est pas vrai...
-Si c'est vrai. Rien ne résiste à mon travail et tu ne vas pas critiquer non plus celui de papa et maman.

A ce moment là Maria qui passait par là:

-Dios Mio... Miguel tu peux commencer à te faire du soucis pour Lola!, annonça-t-elle suffisamment fort pour que Miguel l'entende dans le patio.
-Adjugé vendu. Voilà maintenant tu sais à peu près ce qui va ensemble et ce qui est kitch, jamais plus de trois couleurs différentes tant que tu ne sais pas te faire une tenue toute seule et s'il te plait, mets toi en valeur. Puis tu me jetteras ce vieux t-shirt.

Elle fit un bisous sur le front de Lola, un sur la joue de Dak' qui avait l'air désolé pour son t-shirt et elle repartit telle une tornade. Talia quoi...




2012
Mh mh... mh mh... ah!... mh mh...

Ca faisait bien un quart d'heure que Lola était assise en face de la directrice des ressources humaines de la Gazette du Sorcier. Une bonne femme tirée à quatre épingles, décoloré et trop maquillée qui affichait un air sévère juste pour voir si vous partiez en courant avant la fin de l'entretien. Lola en avait vu d'autres. Son cv parlait à sa place d'ailleurs, tout autant que les quelques reportages qu'elle avait mis à disposition de ses peut-être futurs employeurs. Particulièrement celui du procès de Chavez Moreno, ancien dictateur chilien, où Lola avait donné un témoignage décisif. Elle avait donc des références solides, sa lettre de motivation était impeccable, sa tenue n'en parlons pas mais ça ne semblait pas suffisant pour convaincre la DRH.

Ce sont d'excellentes références que vous avez là Miss Almadovar. Nul doute que la Gazette a besoin de gens comme vous...

Lola sourit le plus poliment du monde, contente de décrocher enfin quelque chose même si elle s'était jurée de ne pas postuler à la Gazette du Sorcier (le quotidien léchait un peu trop les bottes du Ministère à son goût).

... bien sûr vous comprenez que je ne peux pas vous intégrer comme cela. Ce que je vous propose c'est une période d'essai à durée... indéterminée. Non, non ne partez pas. Vous serez rémunérée bien évidemment. Vous commencerez à 200 gallions par mois et puis nous réviserons votre salaire à la signature du contrat d'embauche. Qu'en dites vous?

200 gallions c'était beaucoup moins que ce que Lola avait escompté. Non pas qu'elle avait peur de se retrouver à faire la manche pour payer son petit déj' (aucune chance que ça arrive avec Miguel qui veillait derrière) mais elle avait horreur de dépendre de quelqu'un. La jolie mexicana fit rapidement le calcul dans sa tête. Elle ne payait déjà rien pour ses fringues, les cosmétiques et ce genre de trucs, en se serrant un peu la ceinture (ce qui impliquait d'oublier le bel appartement qu'elle avait visité ce matin) elle devrait pouvoir boucler le mois à 200 gallions. Dommage pour la vue sur Londres moldue.

Très bien. Je commence quand?
Lundi?
Parfait.
Très bien. Je vais vous montrer vos bureaux puis je vous libère. J'ai une manucure à 11h.

Certes, pensa Lola. Elle suivit néanmoins la DRH dans les couloirs de la Gazette. Les locaux étaient lumineux et très modernes. En somme, ce n'était pas le pire de ce qu'elle avait pu voir.

La DRH poussa une porte avant de s'effacer pour la laisser entrer. Un petit groupe de jeunes femmes ultra pomponnées se retourna, visiblement interrompues au milieu d'une grande conversation. Elles jaugèrent Lola, puis leur visage s'illumina!

- Haaaan! Moi c'est Kirby bienvenue dans l'équipe!!!!

Lola fronça les sourcils, tendant la main pour être polie. Ce n'était pas tout à fait l'accueil qu'elle avait imaginé pour un boulot dans ce genre.

- Lola., fit-elle avec un petit sourire forcé, encore méfiante.

Il ne lui fallait pas un dessin pour comprendre que ces filles n'étaient pas reporters mais qu'elles devaient s'occuper de la rubrique cancans de la Gazette, voire de la prod d'amour gloire et sorcier. Elles avaient l'air de sortir tout droit de cette série. Vous voyez le genre. La fille ultra féminine qui parle soit comme un charretier soit en ruminant son chewing-gum fraise-mandragore, les cils de deux kilomètres de long collés d'une double couche de mascara, les yeux peinturlurés façon Candy Witch (tout ce que Talia détestait, elle disait toujours que porter du Candy Witch passé 14 ans c'était comme" commettre un suicide esthétique", "si tu clignes des yeux tu deviens aveugle parce que tes paupières restent collées ensemble"), la bouche façon fraise gourmande ou framboise sauvage grrrraou... bref. Lola ne pouvait s'empêcher de sourire, pas parce qu'elle était conquise mais parce qu'elle s'imaginait les remarques de sa soeur aînée si elle avait été là.

Alala mais regardez moi ce jean. On va TROP s'entendre toi et moi.

Sans aucun doute possible, pensa Lola. Après tout, elle n'était pas obligée de leur dire qu'une fois qu'elle aurait fait le tour des locaux, elle ne s'arrêterait plus jamais à ce bureau-là.

Bon, eh bien je vois que ça colle entre vous les filles. Je vous laissez la briefer pour le prochain tirage. Trois semaines les filles, et il me semble que vous avez deux jours de courrier du coeur en retard alors ne bavardez pas trop.
Mais... on ne devait pas voir les bureaux?, s'empressa de demander Lola avant que la DRH ne disparaisse. Non, elle ne pouvait pas l'avoir collée à ce service-là! Pas elle!
Oh Kirby trouvera bien le temps de vous faire voir la cafetière sans fond je ne me fais pas de soucis. Moi je ne m'occupe que de l'essentiel. Je vous dis à la semaine prochaine ma manucure m'attend!

Et en un éclair elle avait disparu... Lola ferma les yeux.

C'est pas vrai..., soupira Lola, résignée.

Ce n'était qu'une période d'essai après tout. Mais quand même...




Talia lui avait envoyé un hibou qui était venu la cueillir juste au sortir de son formidable entretien avec la Gazette. Sa sœur aînée avait un don pour dénicher les perles rares en tout même pour son courrier. Au moins son message eut l'intérêt de redonner le sourire à la jolie mexicaine qui sortait avec une période d'essai mal payée qui promettait d'être riche en ... à peu près tout ce qu'elle détestait. Elle ne comprenait toujours pas ce qui avait cloché.

Dans sa lettre Talia disait qu'elle l'attendait au café du coin. Les deux jeunes femmes se retrouvèrent avec joie. Il ne fallut pas cinq secondes à Talia pour commencer à raconter son weekend en amoureux avec Güiza et bien une heure avant de se rendre compte qu'elle digressait :

-Ecoutes j'ai les tirages de ton dernier shoot, il faut que tu viennes voir ça! C'est juste ... non c'est pas magnifique c'est... criminal... de perfection s'entend. Mais j'ai besoin de ton accord signé pour les utiliser.
- Oh Talia vas-y. Je suis ta petite soeur pas une vieille rombière procédurière.
- Tttt, tu viens avec moi. Je te montre et tu signes. Et au fait ton entretien?

Lola eut un long soupir. Elle eut tout loisir de raconter à sa soeur ses mésaventures tandis qu'elles marchaient vers... vers où d'ailleurs. Un grand bâtiment visiblement à moitié en travaux. Lola fronça les sourcils, se demandant où sa soeur était en train de la traîner encore. Elle voyait déjà la boîte de nuit trop space. Il fallait dire que Talia lui avait déjà fait le coup plusieurs fois. Elles prirent un grand escalier de verre et entrèrent dans une toute petite pièce même pas encore peinte.

- C'est quoi cet endroit Talia?
- Là tiens regarde moi ça : que guapa!

Talia n'avait rien écouté, elle lui avait déjà collé les photos entre les mains. Lola mit deux minutes avant de poser son regard dessus, trop occupée qu'elle était à regarder autour d'elle. Quand enfin elle posa les yeux sur les photos, c'est une expression de surprise qui passa sur son visage...

- Ah ouais quand même. C'est la dernière fois qu'on fait des shoots en sortant de tes soirées hein. Si papa voit ça il va me tuer. Une chance que Che soit une vraie folle, c'est facile de faire croire qu'il est gay au moins.
- Il a prit un nouvel apprenti, un français. C'est le même topo avec 20 ans de moins et quarante centimètres de plus. Alors t'en dis quoi? J'aurais bien aimé les utiliser pour le parfum qu'on va lancer à la fin de la semaine, Veela Obsession, enfin le service marketing va traduire ça Vélane Fatale ou quelque chose comme ça, ils n'arrivent pas à se décider.
- Mh...
Oh Allez. Que mojigata! On voit rien. C'est vrai ou c'est pas vrai?
- Non on voit rien mais quand même Talia... bon. Ok mais déjà pas celle-là et celle-là. Et me traite pas de mojigata, elles sont où les tiennes?

Talia fit claquer sa langue sur son palais, signe qu'elle n'allait pas rentrer dans ce jeu.

- Si tu acceptes je te les montre, de toute manière je ne peux pas les utiliser je suis le PDG moi, ça ne passerait pas.

Lola roula les yeux. Bien sûr... quel numéro sa soeur. Mais après tout elle avait vraiment un avenir prometteur.

Et donc c'est quoi cet immeuble?
Mes nouveaux locaux. Veela s'installe à Londres!!!
[/i]
Ϟ Mon Sortilège Préféré : Confrigo. Oui la douceur incarnée mais rien de plus jouissif quand vous êtes en colère non?
Ϟ Mes Epic Wins : La chute de quelques politiciens et aurors véreux. Sa carrière. Sa famille.
Ϟ Mes Epic Fails : Pour tout dire le première epic fail de Lola c'est son fameux entretien à la Gazette. Même l'adolescence n'est pas un épic fail pour elle à côté de ça.
Ϟ J'aime... Ma famille, la politique, les causes perdues (d'après Dak'), le chocolat, rabattre le caquet de trois cons avant le déjeuner.
Ϟ Je Déteste... Lola ne supporte pas les gens qui n'ont pas de conviction ou qui ne s'y tiennent pas. Pour elle s'est comme être vide d'intérêt. Sinon les cons comme tout le monde, et les koalas.
Ϟ Il était une fois... chez les Almadovar les histoires du soir c'est plus les légendes aztèques que les contes de Grimm, d’Andersen ou de Perrault. Et les histoires de la mama sont bien suffisamment captivantes d'autant qu'on ne sait jamais si ce qu'elle raconte est vrai ou pas.
Ϟ Le conte des trois frères? funeste histoire et funeste exemple de l'histoire qui se répète. La destruction de la baguette est à la fois une grande perte et une très bonne chose.
Ϟ Que faisiez vous dans la nuit du 24 au 25 mai dernier? La fameuse soirée suivie du fameux photoshoot.



◢ Et vous vous en pensez quoi? xx
◢ Pseudo : Elo Turk
◢ Age : 24 yo.
◢ Epic Wins / Epic Fails : votre texte ici
◢ Ce que vous pensez du forum : votre texte ici
◢ Ce que vous aimeriez voir dans les évènements à venir sur King's Cross : votre texte ici
◢ Autre chose ? votre texte ici






_________________

<img src="http://i46.tinypic.com/2mycgj.gif" ;="" width="200px">


Dernière édition par Talia et Lola Almadovar le Mer 28 Nov - 17:42, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Almadovar
ARCHEOLOGUE.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 9:34

Roh..... LOLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA


*cours dans ses bras*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yuki N. Harada
GUERISSEUSE.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 9:38

Re-re-re-re (j'ai manqué un "re"? What a Face ) bienvenuuuuuuue I love you

_________________


❝la vie n'est qu'un long rêve dont la mort nous réveille❞
Ce que vous appelez le bonheur n'est qu'un tumulte de sens, un orage de passions dont le spectacle est effrayant, même à le regarder du rivage.
Revenir en haut Aller en bas
Talia et Lola Almadovar
JOURNALISTE
MODELE OCCASIONNEL.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 9:41

Réceptionne sa petite soeur :
*compte les re* non le compte est bon XXXXD

_________________

<img src="http://i46.tinypic.com/2mycgj.gif" ;="" width="200px">
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 9:53

Mme Carlson (a)
(ou pas dans cette vie là, en fait. Mais osef j'avais envie )
Revenir en haut Aller en bas
Talia et Lola Almadovar
JOURNALISTE
MODELE OCCASIONNEL.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 10:36

Lola : M. Carlson (adore s'entendre appeler madame Carlson )
Elo me tue pas mais j'ai déjà une idée de nos premiers rp XXD c'est très con mais je suis sûre que tu vas adorer XD faut que je me dépêche de finir ma fiche.

_________________

<img src="http://i46.tinypic.com/2mycgj.gif" ;="" width="200px">
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 10:44

Je viens de relire nos premiers rps pour me remettre dans l'ambiance *u* Et bref nos rps étaient toujours de la tuerie donc j'attends ça avec impatience (et je te mettrais Ethan dans les pattes en souvenir du bon vieux temps Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
Talia et Lola Almadovar
JOURNALISTE
MODELE OCCASIONNEL.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 11:00

Oh oui XDD en plus il est terrible ce gamin

_________________

<img src="http://i46.tinypic.com/2mycgj.gif" ;="" width="200px">
Revenir en haut Aller en bas
Dakota Almadovar
AUROR MEXICAIN.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 11:53

Tyler Carlson a écrit:
Mme Carlson (a)
(ou pas dans cette vie là, en fait. Mais osef j'avais envie )

Va mourir What a Face Twisted Evil

Lucrezia Almadovar a écrit:
Roh..... LOLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA


*cours dans ses bras*

C'EST LA MIENNE. Evil or Very Mad

_________________


    PERFECTION HAS A NAME ?
Revenir en haut Aller en bas
Esteban D. Carerras
GARDIEN DES FLECHES D'APPLEBY.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 12:12

Annnnh Lola!!!

T'étais mon perso préféré sur Ad!!! je kiff de te voir ici!!!
Bienvenue il nous faut un lien de la mort!!!
Revenir en haut Aller en bas
William Alex Slayers
AGENT IMMOBILIER
TRAFIQUANT DE POTIONS.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 16:06

Allo Lola c'est encore moi Je veux mon bisou d'anniversaire Bienvenue la miss

_________________

Irrésistible charmeur ♤ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.
Revenir en haut Aller en bas
Talia et Lola Almadovar
JOURNALISTE
MODELE OCCASIONNEL.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 17:23

Fiche terminée.
On voit tout ça par MP ou dans mon carnet de lien à venir ^^

_________________

<img src="http://i46.tinypic.com/2mycgj.gif" ;="" width="200px">
Revenir en haut Aller en bas
Kingsley Shacklebolt
MINISTRE DE LA MAGIE.



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola Mer 8 Aoû - 18:33

Bien, bien, une journaliste indépendante, sûrement recherchée par tous les dictateurs d'Amérique Latine ? En voilà une demande d'Exil particulière.
Je ne vois pas franchement de gros soucis à vous donner vos papiers. Bienvenue en Angleterre !

_________________


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola

Revenir en haut Aller en bas

Lola Lit Dans l'Au-Delà, Ma Jolie Lola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}
» Dragons saison 4 : Par delà les rives [Avec spoilers] (2016) DreamWorks
» Dans l'oeil du chat, l'au-delà
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
King's Cross :: L'univers de King's Cross. :: Vox Populi. :: (saison1) Vieilles fiches.-