Partagez|

What'cha say ? That you only meant well ? [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ash Lazzaro
CHASSEUR DE DEMONS.



MessageSujet: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Lun 3 Sep - 18:55

    Ce n'était pas raisonnable et il le savait. Pas respectueux non plus (et dieu seul savait l'importance que Ash accordait au respect) mais il ne pouvait pas s'en empêcher. L'épier, elle. Ils avaient beau vivre dans la même maison, même si sa présence au manoir des Mc Swann résultait plus de la générosité de Maleficent que d'une réelle légitimité, la jeune aristocrate ne se confiait pas à lui. Et puis, après tout, pourquoi l'aurait-elle fait ? Il n'était qu'un serviteur. Parfois, il se prenait à avoir des rêves utopiques où la jeune fille lui retournerait l'affection fraternelle qu'il lui vouait. C'est ainsi qu'il se retrouva à suivre la trace de son transplanage, à sa plus grande honte, les menant tous deux devant la porte du Chaudron Baveur. Un bouge sordide selon son humble avis mais cela ne semblait pas être l'avis de la majorité des sorciers Londoniens, à en croire l'affluence. Intrigué, il esquisse une moue d'incompréhension comme il voit la jeune sorcière s'y engouffrer sans la moindre hésitation : qui peut-elle bien rejoindre, elle, dans un lieu pareil ? Il reste de longues minutes à faire le pied de grue devant la porte, hésitant à entrer : et si elle le voit, lui en voudra-t-elle ? Se dira-t-elle qu'il l'a suivie ? Il enfonce les mains dans ses poches, bougon : et puis après tout, il a bien le droit de s'inquiéter pour elle, elle est comme sa petite sœur, non ? Et puis c'est ce que Calixte voudrait. Son dernier argument ayant achevé de le convaincre, il poussa la porte du bar et y pénétra, se trouvant une table dans le coin le plus reculé et le plus sombre, l'endroit parfait pour voir sans être vu. Il commande une bière à une serveuse blonde platine et reçoit sa boisson quelques minutes plus tard, ses lèvres se plongeant dans le breuvage amer tandis que ses yeux verts se plongent dans la foule à la recherche de la crinière rousse de la jeune fille. Il l'aperçoit alors et s'étouffe presque aussitôt avec sa gorgée de bière lorsqu'il se rend compte qu'elle porte un tablier de... serveuse !

    Pour le coup, il n'en croit pas ses yeux et il les ouvre bien ronds, la bouche bée. A quoi elle joue, il n'en a aucune idée et les raisons pour lesquelles elle vient travailler ici alors que les biens de sa famille pourraient lui permettre de vivre au moins trois ou quatre vies sans jamais être dans le besoin lui échappent carrément. Il la laisse jouer son manège, sans la lâcher des yeux, plus protecteur que voyeur, se justifie-t-il à lui-même, comme si quelqu'un pouvait l'entendre. Dans un accès de conscience, il vide sa bière d'un trait et ressort discrètement, incrédule. Il ressert les pans de sa cape autour de ses épaules pour se protéger du froid nocturne et c'est lorsque ses prunelles vertes reportent leur attention sur la ruelle devant qu'il voit apparaître Asmodeus. Il grimace malgré lui, ses doigts se posant nerveusement sur sa pommette, pour en retirer une poussière invisible. La dernière fois qu'il a vu le jeune homme, il n'était encore qu'un inconnu pour lui et, bon samaritain, Ash avait cru bien faire en voulant l'aider à se relever alors qu'il était complètement torché dans un caniveau. C'était sans compter l'étrangeté du jeune sorcier qui l'avait vertement envoyer se faire voir et quand le jeune Lazzaro avait insisté, Asmodeus lui avait retourné une droite. Enfin, pas qu'une, mais il n'avait pas vraiment compté. Il avait juste tenté malgré tout de le raisonner encore et encore, se protégeant au mieux des coups. Et puis, finalement, n'y tenant plus, il avait fini par l'endormir d'un sort avant de le déposer à l'hôtel le plus proche, payant même la chambre du jeune homme ivre. Bref, il ferait bien demi tour, là tout de suite, pour ne pas avoir à le croiser, le problème c'est que cela implique de retourner à l'intérieur et de laisser Maleficent se rendre compte qu'il l'espionne en secret. Avec un peu de chance, Asmodeus ne le reconnaîtra pas ; vu l'état dans lequel il était à leur première rencontre, ce ne serait pas vraiment étonnant. Il enfonce ses mains dans les poches de son jeans, baisse la tête et marche dans le sens opposé à celui d'Asmodeus. Ce n'est que quand ils se croisent enfin qu'il relève légèrement la tête, lui jetant un bref coup d’œil qui n'a l'air de rien avant de continuer, ayant à peine accéléré au moment d'arriver près de lui.

_________________

uc
Revenir en haut Aller en bas
Asmodeus B. Way
SANS TRAVAIL FIXE.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Mar 11 Sep - 14:18




    Je gratte, encore et toujours. Plus fort et avec le peu d'ongles qui me reste de ce que je n'ai pas ronger. Vers le haut, vers le bas. Gauche, droite... Jusqu’à voir perler la première goutte de sang. Satisfaction! Je n'aime laisser mes plaies se refermées tranquillement et je ne peux pas m’empêcher de succomber au plaisir de gratter la croûte réparatrice qui se forme, pour remettre la blessure à vif. Ne pas rentrer à la maison juste pour faire chier Caly alors que je ne sais même pas si lui y est. Cohérence? Aucune, je vous l'accorde. Errer comme ça ne mène bien souvent à rien de bon. L'ennui m'irrite, j'ai envie de boire ! Quoi que...Finalement je me sens plus d'humeur à m'anesthésié qu'a exciter mes sens. -" Avec toi cela peut changer d'une minute à l'autre."- C'est pourquoi je me cale dans le renfoncement d'une maison et m'empresse de rouler ce que les moldus appelleraient un joint sauf que ce n'est pas la même chose que ce qu'ils fument. Lorsque l'on a accès à la magie pourquoi donc se contenter de ses substances chimiques et nocives? Ma tâche rapidement accomplie, je cale la cigarette améliorée entre mes lèvres et l'allume sans plus attendre. Bouffée profonde et volutes d'une fumée mauve qui se repend dans la nuit.

    Je me sens aussitôt comme dans du coton. Un sourire absent se dessine sur mes lèvres, je me sens presque bien. -" Alors pourquoi tu ne fume pas cette merde tout le temps?"- Je pourrais, puisque cela à le don de me calmer mais, j'ai déjà tellement de mal à savoir qui je suis et qu’elle sont mes limites que je ne veux en aucun me retrouver en permanence dans cet état de béatitude. Je m'y perdrais à coup sure et c’est bien pour cette raison que je ne cesse de faire évoluer mes addictions. Changer souvent évite l'accoutumance à un seul produit, il est dont bien mieux pour moi de tester tout ce qui me passe par la main. - " Et te persuadé de ce qui t'arrange c’est bien aussi non?"- Je grogne et tourne au détour d'une ruelle bien connue. Celle du chaudron baveur. J'y pointerais bien mon nez juste pour voir qui j'y trouve, comme Caly par exemple. Le fuir et le chercher à la fois.

    Alors que j'avance, mon regard est attiré par une silhouette qui me semble familière mais que je ne parviens pas pour autant à identifiée. Je plisse les yeux et à mesure que nous approchons l'un de l'autre un souvenir pourtant flou se détache dans mon esprit. Moi bourré, qui lui pète la gueule. Pourquoi? Aucun souvenir! Je tire une nouvelle bouffée, mon rythme cardiaque ralentis. -" Il va vouloir te rendre la monnaie de ta pièce."- Alors pourquoi je n'ai aucun souvenir de lui me rendant mes coups? Je penche la tête et à l'instant ou nous passons à la même hauteur , je le vois m'adresser un bref regard et je le reconnais alors avec certitude. A peine m'a til dépassé que je fais marche arrière et le rejoinds. "- Tu cherche la merde"- Non pas du tout ! Pour une fois. Je le stop en posant ma main sur son bras et l'interpelle aussitot.

    Asmodeus - Désolé pour la dernière fois! Je tavoue que je sais même plus vraiment ce qui c'est passé en dehors du fait que j'ai pas été correct et que je pense que je devrais te remercier...

    Je tire une nouvelle bouffée dont la fumée mauve et âcre se répand entre nous. Je le scrute, le dévisage. Il est plutot diablement sexy. J'ai envie de le prendre dans mes bras, de lui faire un calin et de le défoncer sauvagement juste après. Je me mord l'intérieur de la joue avant de reprendre la parole.

    Asmodeus - Je suis ravi de constater que je t'ai pas abîmé tant que ça finalement. Au mieux une cicatrice te rendrait encore plus canon !

    Je me laisse aller à un petit rire avant d'ajouter.

    Asmodeus - Je VEUX me faire pardonner. Je t'offre un verre...Ou tu veux fumer peut être? Je tinvite chez moi ! On va zoner ou tu veux...Tout ce que tu veux!

    -" Ne le laisse pas nous échapper."- Moi non plus j'en ai pas envie ! Je le fixe droit dans les yeux tout en souriant.



_________________


MAGIC TRICKS ARE
SO OVERATED

"Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn. "
Revenir en haut Aller en bas
Ash Lazzaro
CHASSEUR DE DEMONS.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Jeu 13 Sep - 11:50

    Alors qu'il lui passe devant l'air de rien, Ash se permet même d'esquisser un demi-sourire comme il pense que Asmodeus ne l'a pas reconnu. Finalement la soirée ne s'annonce pas aussi pourrie que prévue. Il ne peut que sursauter légèrement, toutefois, en sentant la main du jeune homme se poser sur son bras et, réflexe automatique, il se dégage d'un mouvement sec. Paranoïa des années Calixte sans aucun doute. Asmodeus ne semble pourtant pas être nourri des mêmes intentions que le maître de Ash, autrefois. « Désolé pour la dernière fois! Je tavoue que je sais même plus vraiment ce qui c'est passé en dehors du fait que j'ai pas été correct et que je pense que je devrais te remercier... » Le revirement d'attitude d'Asmodeus par rapport à leur dernière rencontre le laisse si pantois qu'il ne sait pas quoi répondre et qu'il se contente de le regarder de ses prunelles de jaspe, se demandant s'il doit l'écouter ou fuir. La fumée qu'Asmodeus lui souffle littéralement au visage le fait froncer les sourcils et plisser légèrement le nez comme l'odeur agressive lui fait se demander ce que ça peut bien être. Il faut dire que Ash n'est ni habitué ni connaisseur de ce genre d'excès. « Je suis ravi de constater que je t'ai pas abîmé tant que ça finalement. Au mieux une cicatrice te rendrait encore plus canon ! » Lazzaro hausse un sourcil mi-moqueur mi-amusé : il est sérieux là ? Comme, genre vraiment sérieux ? Il faut donc croire que ses dix dernières années de liberté lui ont été bénéfiques au final ; du temps où il n'était encore que le chien de Calixte, son animal de compagnie pour ainsi dire, il se serait sans doute offusqué, aurait tourné les talons et se serait sauvé à toutes jambes. Mais cet Ash là n'existait plus, il avait grandi, pris de l'assurance et ainsi serait-il tant que Calixte McSwann demeurait à Azkaban. « J'ai l'habitude. » réplique-t-il machinalement avant de se mordre la lèvre et de se maudire intérieurement ; lui confier à brûle-pourpoint qu'il a l'habitude de se prendre des coups n'est sans doute pas le meilleur moyen de lui montrer qu'il lui en veut. Lui en veut-il d'ailleurs vraiment ? Pas sûr.

    « Je VEUX me faire pardonner. Je t'offre un verre...Ou tu veux fumer peut-être ? Je tinvite chez moi ! On va zoner ou tu veux...Tout ce que tu veux ! » Il décline d'un geste de la main l'espèce de cigarette qu'Asmodeus tient à la main et répond quasiment du tac-au-tac. « Je ne suis pas... » Il s'interrompt comme ses yeux reviennent malgré lui se poser sur la porte du Chaudron Baveur ; après tout, Maleficent ne sera pas à la maison alors pourquoi rentrer maintenant si ce n'est pour se morfondre, dans ce grand manoir vide, des secrets qu'elle entretient à son égard ? Et puis, il pourrait bien avoir besoin d'un second verre pour digérer la vue de sa jolie aristocrate en tenue de serveuse. Mais juste un..., se promet-il mentalement, conscient qu'il tient l'alcool aussi bien qu'une fille, peut-être même moins, ...et parce que ce type me le doit. Il esquisse une moue encore hésitante puis hausse finalement les épaules. « Va pour un verre alors mais... » Il désigne d'un mouvement de tête le Chaudron Baveur. « ...pas là. » D'une allure tranquille, il lui enjoint de le suivre d'un mouvement de la main, et pénètre dans un bar peu éloigné et qui, s'il est plus petit que le Chaudron, semble aussi plus propre. Quand ils se sont assis et que le serveur leur demande ce qu'ils désirent boire, Ash commande une autre bière avant de reporter son attention sur Asmodeus. « Je m'appelle Ash, au fait. » Il ne lui demande pas son prénom ; s'il veut le lui donner, il le fera de lui-même, il n'est pas du genre qui oblige les gens à faire des choses qu'ils ne veulent pas. Pas du genre indiscret ou curieux non plus, comme il trempe pensivement ses lèvres dans la bière amère que le barman vient de déposer devant lui. Toutefois, il ose une question, intrigué. « C'était quoi dans ta bouche, tout à l'heure ? » Il parle bien sûr de la cigarette à la fumée violette.

_________________

uc
Revenir en haut Aller en bas
Asmodeus B. Way
SANS TRAVAIL FIXE.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Mar 18 Sep - 14:03




    Alors que j'évoque le fait que les cicatrices ne pourraient qu'accentuer sa beauté, l'inconnu me délivre la meilleur réponse qu'il soit possible de me faire à ce sujet.

    Ash - J'ai l'habitude.

    Quoi ? Ou ça? Comment? -" Tu crois qu'il aime avoir mal?"- Si c’est le cas, il est fait pour moi ! Mon regard remplis d'envie et d'intérêt glisse tout le long de son corps et je me l'imagine nu. Je nous vous déjà l'un contre l'autre à compter et comparé nos cicatrices entre deux ébats. Un pure kiff. Je me demande ou il veut en venir avec cette déclaration qui à le don d'éveiller mes sens et ma curiosité. Il me semble évident que je me dois de creuser la dessus. Mais, chaque chose en son temps. Je me dois d’abord de réussis à me l'accaparer pour la soirée et vu notre précédente rencontre, je ne considère pas cela comme une chose acquise.

    Ash - Je ne suis pas...

    Pas quoi? -" Comme toi !?!...Un drogué!"- Phrases mystérieuses ou même pas achevées. Ça me donne envie de le secouer mais, je n'en fait rien. Je me contente de répartir mon équilibre en dansant légèrement d'un pied sur l'autre. Il hésite, c'est une évidence mais je ne peux pas l'en blâmer donc je ne me permets pas de le brusquer d'avantage. -" Il a bien raison d'hésiter.-"

    Ash - Va pour un verre alors mais...pas là.

    Victoire! -"Ne te réjouis pas trop vite. On ne sais jamais."- Je tire une dernière bouffée sur mon étrange cigarette avant de la balancée par terre pour l'écraser avec la semelle de ma chaussure. Je ne l'avais pas finie, quel gâchis. J'espère que mon nouveau camarade en vaut la chandelle. Je m'empresse de le suivre tout en rétorquant calmement.

    Asmodeur - Ou tu veux...Ce que tu veux...

    Je le suis alors jusque dans le bar et sans regarder les lieux, je reste concentré sur sa nuque jusqu’à ce qu'il s’arrête à une table. Je me laisse tomber sans la moindre grâce sur la chaise en face de lui. J'ajoute une bière à la commande qu'il passe et ne manque pas de m'en désaltéré au moment ou le bar man la pose sur la table.

    Ash - Je m'appelle Ash, au fait.

    Lui donner mon nom? Ne pas le lui donner? Pas vraiment envie de jouer à ce petit jeu avec lui. J'ai comme cette impression de lui devoir un peu d'honnêteté et de respect. Il ne m'inspire pas le danger, je ne vois aucun risque à lui faire part au moins de prénom. En retour de l'offre qu'il me fait su sien.

    Asmodeus - Asmodeus...Asmo si tu veux...

    -"Et s'il te manipule pour se venger de la dernière fois?."- Et bien il aurait probablement raison de le faire et je me sent prêt à prendre le risque pour en savoir plus sur lui. Pourquoi ne m'a t'il pas rendu mes coups? Y a t'il pris plaisir? Est il de ce genre qui aime avoir mal? Je me dois de comprendre ce qui fait cet aspect de sa personnalité. J'ai toujours aimé étudier les comportements des autres, histoire de voir ce qui est dans la norme et de décelé tout ce qui en sort. Lui, il sort de la norme et cela se voit comme le nez au milieu de la figure.

    Ash - C'était quoi dans ta bouche, tout à l'heure ?

    Un sourire s'étire sur mes lèvres. Une question ! Cela veut dire que selon les codes sociaux, si j'y réponds, j'aurai moi aussi le droit de lui en posé une et d'en attendre une réponse. Parfait. C'est une opportunité que je ne perds pas une seconde à saisir. Je me penche vers lui et lui réponds sur le ton de la confidence. Pas que j'ai le soucis de cacher quoi que ce soit mais, j'en profite pour respirer son parfum et constater qu'il est des plus agréable.

    Asmodeus - C'était de la drogue. Pas une merde des moldus un truc de sorcier. Je connais un type qui vends ça, un certain Lomax. Ça calme et apaise. On se sent comme dans du coton et légèrement euphorique. C'est doux et agréable.

    Je le fixe droit dans les yeux et j'avoue avoir du mal à m'en détaché. Je penche la tête sur le coté et m'empresse d'ajouter.

    Asmodeus - Si tu veux essayer, j'ai tout ce qu'il faut.

    Mon tour maintenant! -"Un vrai gamin."- Je continue de sourire tout en remontant ma manche jusqu'au dessus de mon coude. Je lui dévoile alors l'extérieur de mon avant bras, couvert de tatouages. Je passe mon doigts sur les dessins et lui montre au passage plusieurs cicatrices qui ne sont pas forcément évidentes au premiers regard tellement elle se mêlent à l'encre qui me parcoure la peau. Je relève les yeux vers Ash.

    Asmodeus - Moi aussi . J'ai l'habitude des cicatrices. Elles racontent toutes une histoire. J'adore les histoires. T'en à beaucoup toi des cicatrices?

    Je bois lentement une gorgée de ma bière tout en laissant mon bras posé sur la table. Je brûle d'en savoir plus et je reste donc sagement silencieux en attendant de l'entendre se révéler à moi. -"Tu rêve. Tout le monde ment! Toi pour commencer.-" Et même s'il ment je m'en fou tant que c'est sa vérité à lui ! La vérité n'est de toute façon qu'une histoire de point de vue.





_________________


MAGIC TRICKS ARE
SO OVERATED

"Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn. "
Revenir en haut Aller en bas
Ash Lazzaro
CHASSEUR DE DEMONS.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Mar 18 Sep - 16:52

    « Je m'appelle Ash, au fait. » « Asmodeus... Asmo si tu veux... » Il n'était pas sûr de vouloir, non. En tous cas, il était peu probable qu'il l'appelle un jour par son diminutif. Il ne le faisait pas avec les gens qui lui étaient familiers alors un inconnu, pensez donc. « C'était quoi dans ta bouche, tout à l'heure ? » Il n'est pourtant pas curieux d'ordinaire et il reprendrait presque sa question s'il en avait eu la possibilité. Pourquoi a-t-il accepté d'aller boire un verre, déjà ? Ah oui, Maleficent. A ce souvenir, il se rembrunit de façon bien perceptible ; comment ose-t-elle quand elle connaît, elle, tout de lui. Ses doigts se serrent un peu sur son verre. Il voit Asmodeus se pencher vers lui et il se penche à son tour pour recueillir ses confidences. « C'était de la drogue. Pas une merde des moldus, un truc de sorcier. Je connais un type qui vend ça, un certain Lomax. Ça calme et apaise. On se sent comme dans du coton et légèrement euphorique. C'est doux et agréable » Lazzaro hausse un sourcil interrogateur : il prend de la drogue ? Ses iris le détaillent avec attention, comme s'il cherchait à déceler un signe annonciateur de cela avant de revenir à son verre. T'as l'air d'une lopette, aie au moins le cran de le regarder dans les yeux. Il ne va pas te bouffer. Enfin, pas en théorie. Il se fend d'un léger sourire et s'efforce de le regarder dans les yeux. « Si tu veux essayer, j'ai tout ce qu'il faut. » « Non, je ne peux... je ne veux... » Il bredouille, s'embrouille lui-même. Il va te prendre pour un coincé. « Une autre fois peut-être. » Et puis, bien conscient, qu'il a l'air d'un gamin trop sage, il s'avance. « Enfin, plus tard, peut-être. » Quand bien même il n'en a nullement l'intention quand il en parle. Il trempe à nouveau ses lèvres dans son verre et en avale une grande lampée quand bien même il sent que cela lui monte un peu à la tête.

    Asmodeus quant à lui, continue de sourire, et Ash ne peut s'empêcher de trouver étrange ce changement soudain de comportement, par rapport à leur dernière rencontre. Il lui paraîtrait désormais presque sympathique mais c'est sans compter sur sa propension à aimer les gens étranges. Il le voit relever sa manche et il hausse un sourcil interrogateur, sans comprendre, laissant ses yeux s'attarder sur les tatouages. Il suit du regard les doigts d'Asmodeus sur les lignes et fronce les sourcils en apercevant les cicatrices qu'il lui montre. Où est-ce qu'il veut en venir ? « Moi aussi. J'ai l'habitude des cicatrices. Elles racontent toutes une histoire. J'adore les histoires. T'en as beaucoup toi des cicatrices ? » Ash esquisse un sourire en coin, en remuant la tête de gauche à droite ; c'est donc ça, hein ? Il aurait pourtant dû se douter que la remarque fortuite de tout à l'heure ne passerait pas inaperçue. Ash l'observe en coin tandis qu'Asmodeus avale une autre gorgée de sa bière, laissant son bras sur la table, comme pour lui laisser le loisir de l'admirer. Il ne veut pas jouer à ça ; un concours de cicatrices ? Il y aurait de fortes chances que Ash le gagne haut la main mais ce serait trop en dire et il ne peut se le permettre. Quoique, qui l'en empêche désormais ? Calixte n'est plus là pour lui dicter sa conduite depuis près de dix ans et il continue pourtant à agir comme s'il allait débarquer à tout moment. Pathétique, et il en a bien conscience. Avec un soupir, il relève sa propre manche gauche, choisissant sciemment le membre le moins marqué. Son bras à lui est vierge de tout tatouage et les cicatrices ne s'en voient que mieux. Certaines fines et blanches, discrètes et quasiment invisible, une autre plus profonde et qui a mal cicatrisé à en voir son aspect disgracieux. Sur l'intérieur du bras, quatre marques rougeâtres, fin d'un hématome récent. « Tu veux une histoire ? Il y a quelques temps j'ai trouvé un type ivre dans la rue. J'ai voulu l'aider et il m'a littéralement tabassé. Ou pas loin. J'ai même gardé les traces de ses doigts, tu vois ? Ça te rappelle quelque chose ? » Un ricanement moqueur tandis qu'il rabaisse sa manche un peu trop vite, dissimulant les autres cicatrices. « Les autres, je les ai méritées. » Il ne donnera pas d'autres explications. Pas tout de suite en tous cas. Qu'Asmodeus le prenne comme il veut. Soit il comprendra qu'il s'agit d'un châtiment, soit il s'imagniera que ce sont des blessures de guerre ou une autre connerie du genre. Instinctivement, il vérifie que son autre manche est bien en place et remonte son col, preuve qu'il en a sans doute beaucoup d'autres à cacher. Il faut dire que Calixte ne s'est jamais privé pour le punir quand il le méritait. Quand il ne le méritait pas aussi, d'ailleurs. Il inspire profondément et vide son verre d'un trait sec comme la pensée de Calixte lui donne souvent le cafard. « A ton tour. » estime-t-il, en lui faisant un mouvement de tête. « Raconte-moi l'histoire de... » Il esquisse une moue comme il a du mal à choisir puis finalement pose son index au hasard sur l'une des marques. « ...celle-là. » Un demi-sourire tandis qu'il lève la main pour commander un autre verre avant de se raviser presque aussitôt et de reposer ses doigts sur la table. Non pas plus d'alcool, c'était plus prudent.

_________________

uc
Revenir en haut Aller en bas
Asmodeus B. Way
SANS TRAVAIL FIXE.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Dim 23 Sep - 19:00




    Ash - Une autre fois peut-être... Enfin, plus tard, peut-être.

    J'en prends note ! Mais ce n'est pas ce qui m'intéresse réellement à ce moment précis. Ce qui m'intéresse c'est l'histoire des cicatrices et je ne perds pas une seconde de plus à revenir la dessus. -"Tu vas le mettre mal à l'aise."- Et c'est mon genre d'en avoir quelque chose à foutre? Un frisson me glisse dans le dos alors qu'il relève sa manche et que je scrute avec une avidité non dissimulée les marques sur sa peau. Magnifique, de véritables oeuvre d'arts. Je me sens comme une minette en chaleur ! Ouais ça m’excite les cicatrices, c'est mon genre d’aimer les mauvais garçons. Je secoue les épaules pour chasser ce frisson qui m'envahit. Mon regard s’arrête sur l'hématome plus récent sur sa peau à l'instant ou il reprends la parole.

    Ash - Tu veux une histoire ? Il y a quelques temps j'ai trouvé un type ivre dans la rue. J'ai voulu l'aider et il m'a littéralement tabassé. Ou pas loin. J'ai même gardé les traces de ses doigts, tu vois ? Ça te rappelle quelque chose ?

    -"Tu vois, tu passe encore pour un bouffon."- Un léger rire nerveux quitte mes lèvres. J'ai tendance à me perdre dans les excès et comme je n'ai aucune estime de moi même ni aucun respect pour ma personne, je me retrouve souvent dans des états pires que lamentables. Je ne compte plus les fois ou je me suis réveillé n'importe ou couvert de vomi ou pire encore de merde. -"Un déchet.-"Je me sens cependant légèrement coupable d'avoir abîmer Ash...A moins qu'il ai aimé ça? Je marmonne entre mes dents.

    Asmodeus - Encore désolé. J'oublie mes limites...et...désolé.

    Ouais sauf que je suis pas à l'abris de le traiter comme une merde la prochaine fois que je le vois. Les changements d’humeurs, je suis plutôt coutumier du fait.

    Ash - Les autres, je les ai méritées.

    Je le fixe droit dans les yeux. Il à le don de me piquer au vif et d'avoir l'air de rien à l'a fois. Je plisse les yeux. Il les a méritées. Cela peut vouloir dire tellement de choses. Je ne suis pas certains qu'il arrange son cas en me balançant du flou. Il ferait mieux de me mentir s'il ne veut rien dire. Un mensonge, je peux m'en contenter, broder avec alors que le mystère et les demi mots ne sont pour moi que des invitations aux affabulations les plus farfelues. Je me gratte la nuque et avant de me laissé emporter par tous les scénarios qui me passent par la tête, je me reconcentre sur Ash lorsqu'il reprends la parole.

    Ash - A ton tour... Raconte-moi l'histoire de...celle-là.

    Le contact de son doigt sur ma peau est plaisant mais bien trop bref. -" Oui toi tu le vois déjà te prendre dans la ruelle à coté!."- Ou est le mal? Je pose alors les yeux sur la cicatrice qu'il viens de choisir. Je hoche lentement la tête. Je n'aime pas parler de moi mais j'ai comme l'impression que je dois gagner un semblant de confiance avec Ash si je veux obtenir quoi que ce soit de lui. Je bois une gorgée de bière et entame de lui répondre tout en le fixant pour essayer de déceler la moindre réaction à mes propos.

    Asmodeus - Je suis le plus souvent mon propre bourreau...Comme quand je bois jusqu’à plus savoir mon nom, ni ce que je fais...

    Je lui adresse un bref clin d'oeil avant de m'emparer de sa main et la posée sur mon bras la guidant d'une cicatrice à l'autre.

    Asmodeus - Celle ci s'appelle colère. Celle ci frustration. Voici désespoir ou encore...jouissance.

    Voila comment en dire plus sans trop en révéler. J'exerce une légère pression sur sa main avant de lui rendre sa liberté. Un sourire se dessine sur mes lèvres. Je détaille sa nuque, devine son torse sous ses vêtements. Je suis tellement avide d'en savoir plus. -" La torture est à envisager dans ce cas."- En dernier recours alors. Je me penche vers Ash et murmure.

    Asmodeus - Donne moi le nom de quelques une des tiennes histoire de compléter les présentations.

    Je l'encourage d'un geste de menton.



_________________


MAGIC TRICKS ARE
SO OVERATED

"Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn. "
Revenir en haut Aller en bas
Ash Lazzaro
CHASSEUR DE DEMONS.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Mar 25 Sep - 20:28

    « Encore désolé. J'oublie mes limites...et...désolé. » Pour le coup, il reste un instant interdit et figé ; il n'avait tellement pas l'habitude que l'on s'excuse auprès de lui que, pour un peu, il en aurait pleuré. Presque aussitôt, Asmodeus s'attire sa sympathie quand il s'en méfiait encore quelques minutes auparavant. Certes, il est un brin naïf et c'en est presque étonnant quand on connait son histoire, mais il a aussi un avide besoin de reconnaissance. Il le dissimule à la perfection, cependant ; des années et des années de pratique intensive. « A ton tour... Raconte-moi l'histoire de...celle-là. » Il désigne l'une des cicatrices en l'effleurant à peine du bout des doigts, un contact bref mais bien existant toutefois, avant de reposer ses phalanges sur son verre vide, jouant avec l'objet, un peu nerveux. Quand Asmodeus plonge ses prunelles dans les siennes toutefois, il ne détourne pas le regard, chose rare qui surprendrait toutes les personnes connaissant le jeune homme. « Je suis le plus souvent mon propre bourreau...Comme quand je bois jusqu’à plus savoir mon nom, ni ce que je fais... » Il fronce les sourcils en voyant son clin d’œil comme il ne comprend pas le plaisir qu'on peut avoir à se torturer soi-même. Sûr que si Asmodeus avait vécu toute sa vie avec Calixte, il n'aurait jamais eu l'idée de se scarifier de la sorte. Il tressaille toutefois lorsque son compagnon du soir lui attrape la main pour la poser sur son bras et il plisse les yeux, sur la défensive, trop habitué aux pièges pour ne pas se méfier quand il en soupçonne un. « Celle ci s'appelle colère. Celle ci frustration. Voici désespoir ou encore... jouissance. » Asmodeus relâche sa main et Ash ne comprend toujours pas ses raisons ; il aurait lui, donné n'importe quoi pour que Calixte arrête de se défouler sur lui sous n'importe quel prétexte et voila qu'il rencontrait quelqu'un qui se maltraitait lui-même. Il remue la tête de gauche à droite, en signe d'incompréhension. Comme souvent, il se tend lorsque le jeune homme s'approche de lui, peu enclin à la proximité, mais il ne le repousse pas, pas plus qu'il ne s'éloigne. « Donne moi le nom de quelques unes des tiennes histoire de compléter les présentations. »

    Il voit bien ce signe d'encouragement qu'il lui adresse du menton et il détourne le regard, soudainement absorbé par son verre vide, hésitant. Et s'il lui racontait tout ? Asmo' l'oublierait sans doute dès le lendemain matin et lui, il gagnerait sans doute un peu à se confier après des années et des années à se taire. Il laisse planer un long silence qui laisse un instant présager qu'il ne va jamais rouvrir la bouche ou qu'il s'est subitement transformé en statue de sel mais finalement, il relève la tête, déglutit difficilement et relève lentement l'autre manche, précautionneusement, dévoilant trois longues estafilades identiques et parfaitement parallèles. Pour un peu, on aurait presque cru un tableau abstrait, souvenir d'un Sectumsempra lancé par l'aîné des Mc Swann un jour où il était arrivé en retard. Il garde le bras sur la table tandis que les doigts de son autre main passent et repassent sur les marques, comme si elles les redécouvraient pour la première fois. « Si je te raconte, tu dois promettre de ne le dire à personne... » Il cille, presque incrédule à l'idée qu'il va confier le secret qu'il a gardé au chaud toute sa vie à un parfait inconnu. Un inconnu qui l'a frappé, en plus... Il s'éclaircit la voix avant de finalement lâcher. « Elles... Les miennes, elle s'appellent toutes "Calixte". » Il marque une pause, se mordille la lèvre nerveusement, conscient d'en avoir déjà trop dit pour se raviser ou pour s'arrêter là. Ses prunelles vertes plongent dans celles d'Asmodeus, guettant à son tour la réaction du jeune homme à ses propos. « Calixte c'est... » Il rectifie, presque immédiatement. « C'était mon maître. » Il détourne les yeux, si conscient de l'effet que ce mot peut créer sur les gens qu'il ne veut même pas savoir ce qu'Asmodeus en pense. Quoique, original comme il semble l'être, il n'en sera peut-être pas choqué ? Une chose est sûre, il n'imagine pas une seule seconde que ce genre de déclarations puissent attiser l'imagination fantasque de Way, alors il poursuit, à mots comptés, car il n'est pass bavard d'ordinaire. « Quand je me comportais mal à son goût, il me... punissait. » A cette évocation, son regard se pare d'une obscurité toute légitime et il paraît un instant loup terrible avant de redevenir presque aussitôt chiot fidèle. « Un peu comme un... » Il ne prononce pas le mot mais on le comprend bien sans qu'il ait besoin de le dire. Un peu comme un chien, oui. Un silence tandis qu'il passe une main nerveuse dans ses cheveux, un bref coup d’œil aux alentours. Et si quelqu'un d'autre l'entendait ? « Écoute, laisse tomber, je ne devrais pas te parler de ça. Je vais m'attirer des ennuis. Encore. » Parce que oui, il avait beau faire son possible pour éviter les problèmes, eux semblaient le trouver sans la moindre difficulté. Il pose ses deux mains à plats sur la table et entreprend de se relever si précipitamment qu'il en oublie de rabattre sa manche. « Merci pour le verre mais... je vais y aller. » Cependant c'est encore une fois celui qu'on a dressé à être un serviteur qui s'exprime et non plus le vrai Ash, comme quelques minutes auparavant.

_________________

uc
Revenir en haut Aller en bas
Asmodeus B. Way
SANS TRAVAIL FIXE.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Lun 8 Oct - 22:33



    Il hésite et je ne peux que le comprendre. Je suis moi même une personne très méfiante. -" Parano même-" Pas faux. Se confier, dire la vérité, ce ne sont pas des choses faciles et surtout lorsque l'on tente de cacher des secrets qui pourraient vous briser, vous ruiner et causer votre fin. Les blessures, le vices, les peines, les pulsions morbides, les fantasmes inavouables...voila de nombreux domaines dans lesquels il est est plus que difficile de se confier. Mais, parfois, il se produit ce phénomène étrange. Celui qui donne à l'inconnu la légitimé de la neutralité. Se confier à un proche cela n'a rien avoir avec tout balancer à un inconnu et je pense que au final la deuxième option se trouve très probablement être la plus salvatrice. Je prie pour que Ash soit envahis par ce sentiment bien précis. Je fronce les sourcils. Va t'il seulement me dévoiler quoi que ce soit? Et comme pour réaliser mon souhait, il remonte son autre manche et me dévoile trois autres cicatrices qu'il caresse du bout des doigts. Je trouve cela terriblement excitant et je ne manque pas de me mordre l'intérieur de la joue. -" Enfin trouver quelqu'un de capable de jouer dans la même cour que toi?"-. A voir!

    Ash - Si je te raconte, tu dois promettre de ne le dire à personne...

    Je hoche rapidement la tête tout en le fixant dans les yeux. Bien évidement que je ne le répéterai à personne ! -"Nous on peut pas en dire autant! "- Si je me mords la joue cette fois ce n'est pas d’excitation mais d’appréhension. Je sais que même en y mettant toute la bonne volonté du monde, il est très probable que ce que Ash s'apprête à me révéler finisse par m’échapper. Un frisson de culpabilité me glisse le long de la nuque mais je ne l'arrête pas, je ne le préviens pas du danger. -"Il se rendra bien compte par lui même du connard bouseux que tu peux être !"-.

    Ash - Elles... Les miennes, elle s'appellent toutes "Calixte".

    Calixte!?! Mais c’est quoi au juste? Une nouvelle technique de torture? Un prénom? Féminin ? Masculin? Je secoue les épaules et fronce les sourcils.

    Ash - Calixte c'est... C'était mon maître.

    Genre dans un délire sado maso? Genre il est gay et prends son pied quand on lui fait mal? Si je n'avais pas Caly dans ma vie je pourrais croire l'espace d'une seconde que je viens de trouver l’homme idéal. Mon regard s'illumine mais je garde le silence, avide d'en savoir d'avantage et tout de même inquiet de m'aventurer trop vite dans ce qui me semble être l'évidence. -" Tu prends trop souvent tes rêves pour des réalités.-" C'est bien mon problème. Comme avec Kaprice l'autre soir. J'avale ma salive. Je ne suis qu'une pauvre merde. Je ne mérite pas les confidences de Ash.

    Ash - Quand je me comportais mal à son goût, il me... punissait. Un peu comme un...

    Chien...J'ouvre de grands yeux ronds. Ce n'est certainement pas ce que je me suis imaginer.-" A moins que."- Je suis perdu, je ne sais pas trop quoi penser, je ne ressent que cette envie furieuse d'en savoir plus et comprendre celui qui se trouve en face de moi.

    Ash - Écoute, laisse tomber, je ne devrais pas te parler de ça. Je vais m'attirer des ennuis. Encore. Merci pour le verre mais... je vais y aller.

    Je bondis sur mes deux pieds bien conscient que j'ai une chance à ne pas laisser passée. Je ne veux pas que Ash me file entre les doigts.

    Asmo - Non! Je t'en prie reste ! Ou laisse moi venir avec toi! Je veux t'aider et j'ai comme l'impression que toi aussi tu pourrais m'aider. Ash tu ne peux pas en dire autant et puis partir de cette façon.

    -"Ridicule."- Sincère pourtant ! Je fais un pas vers Ash et m’empare de son bras avant de sortir brusquement du bar tout en laissant quelques pièces sur la table. Je l’entraîne dans une petite rue sur le coté en entame de rouler un autre joint magique.

    Asmo - On a besoin de se détendre. Je sais que ma question va te sembler bizarre mais tu n'a jamais ressentis de plaisir dans ces punitions?

    Je penche la tête sur le coté. -" Il va te prendre pour un taré si c'est pas déjà le cas."- Rien à perdre, autant jouer le tout pour le tout. Je roule rapidement et allume le fruit de mon travail. Je m’appuie contre le mur de pierre froide, tire une bouffée avant de le tendre à Ash. J'espère qu'il n'aura pas le cran ni l’envie de tenter de s'enfuir une fois de plus.



    Ps : Sorry pour le retard <3


_________________


MAGIC TRICKS ARE
SO OVERATED

"Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn. "
Revenir en haut Aller en bas
Ash Lazzaro
CHASSEUR DE DEMONS.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Dim 4 Nov - 15:43

    « Merci pour le verre mais... je vais y aller. » Il se lève précipitamment, voir un peu trop, comme lorsqu'il sentait arriver les colères de Calixte et qu'il préférait s'enfuir avant d'avoir à les essuyer. C'est autre chose cette fois, cependant. Sans doute qu'après dix ans à garder tout cela pour lui, le voilà qui ressent le besoin de se confier au premier inconnu qui passe et que sa conscience, sa loyauté morbide envers l'aîné des McSwann continue à le brider de toutes leurs forces. Alors, il fuit plutôt que de combattre, comme toujours. « Non ! Je t'en prie reste ! Ou laisse moi venir avec toi ! Je veux t'aider et j'ai comme l'impression que toi aussi tu pourrais m'aider. Ash tu ne peux pas en dire autant et puis partir de cette façon. » Il remue la tête, négativement et se dirige vers la sortie du bar sans rien ajouter de plus et bien décidé à retourner chez lui. Enfin chez Maleficent, mais c'est un peu chez lui aussi, non ? En plus, il ne voit pas en quoi il pourrait aider le jeune homme, encore moins comment celui ci pourrait l'aier lui. Ainsi, il ne reste plus qu'à retourner au bercail. C'est sans compter la tenacité d'Asmodeus qui ne semble pas décidé à le lâcher de sitôt et qui, l'attrapant par le bras, l'entraîne, malgré lui, dans une ruelle adjacente. Ash baisse les yeux, presque ennuyé, comme il voudrait partir mais qu'il n'ose pas dire non. Une existence d'esclavage et de brimades avait définitivement eu raison d'un quelconque esprit combattif, annihilant presque toute volonté propre. Il l'observe rouler son joint avec une timidité presque maladive et il ouvre plusieurs fois la bouche sans pour autant réussir à résoudre à parler.

    « On a besoin de se détendre. Je sais que ma question va te sembler bizarre mais tu n'a jamais ressenti de plaisir dans ces punitions ? » Violemment, il se met à rougir brusquement, et ses yeux fixent encore plus le sol, si jamais cela est possible, comme il remue la tête en signe de dénégation affolée. « Mais... mais non. Quelle idée ! » Il bégaie et balbutie, si gêné qu'il se fondrait dans le mur s'il le pouvait. Il relève les yeux quand il voit Asmodeus lui tendre le joint et il ne sait pas pourquoi il l'accepte cette fois-ci, sans savoir d'abor trop quoi en faire, pour finalement le porter à ses lèvres et en aspirer deux ou trois longues bouffées avant de le lui rendre précipitamment, résolu à ne plus y toucher. Il n'a besoin que de quelques secondes avant de se sentir soudainement très détendu et se fendre d'un petit rire idiot, avant de passer une main dans ses cheveux, les aplatissant avec conviction. « Je n'ai pas éprouvé de plaisir à subir les punitions mais j'ai éprouvé du plaisir à le servir. » Les mots se révèlent à lui en même temps qu'il les dit, comme il n'y avait jamais vraiment réfléchi et comme tout cela le choquerait presque s'il n'avait pas l'esprit embrumé par la drogue d'Asmodeus. « On m'a appris à ne pas cracher sur la main qui me nourrit, quand bien même c'est aussi celle qui me frappe. » Il rit à nouveau, sans savoir pourquoi, mais subitement, il se trouve idiot et il s'arrête tout à coup, comme il se remémore le visage de Calixte et ce qu'était la vie avec lui. « Tu trouves ça idiot, toi, d'avoir envie qu'il revienne ? » Il n'attend même pas la réponse comme il la connaît lui-même et qu'il la dit à voix haute. « Ouais, t'as raison, j'dois être complètement malade. » Un sourire. « Mais pas autant que toi ! » Après tout, c'est vrai, quelle idée de se torturer soi-même ? A moins qu'il y ait là-dedans un plaisir particulier qu'il ne connaît pas ? Et comment le saurait-il, lui, qui est si peu coutumier des choses plaisantes ? Il réfléchit de longues minutes avant de se décider finalement et de lâcher, à brûle-pourpoint. « Montre-moi. Je veux comprendre comment tu peux y trouver du plaisir. » Il l'observe avec attention, sincère, et avec l'innocence des ignorants dans les yeux, comme il penche la tête. Il a chaud, soudainement.

_________________

uc
Revenir en haut Aller en bas
Asmodeus B. Way
SANS TRAVAIL FIXE.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Dim 18 Nov - 15:01



    Les yeux plissés, concentré sur mon interlocuteur. Je guette la réaction de Ash à mes paroles. Je penche la tête sur le coté et je ne peux masquer une pointe d’intérêt alors que je le vois rougir.

    Ash - Mais... mais non. Quelle idée !

    Ce n'est pas la colère, ni la crainte que mes propos évoquent en lui, du moins je n'en ai pas l'impression. -" Mais tu te trompes si souvent."- Il est... gêné?!? C'est adorable mais, cela peut il cacher une part de culpabilité refoulée? Je m'égare et m’éloigne de mes élucubrations à l'instant ou il s'empare finalement du joint que je lui tends. Il a bien raison de céder, ça va le détendre et il semble en avoir besoin. Je ne veux pas le bousculer d'avantage, j'attends, je veux le laisser parler.

    Ash - Je n'ai pas éprouvé de plaisir à subir les punitions mais j'ai éprouvé du plaisir à le servir.

    Je relève un sourcils. -"Ça reviens au même."- Ah oui? Je ne suis pas certain d'avoir assez de paramètres à ma disposition pour comprendre ce qu'il veut dire...à moins que. Je suis moi même l'esclave des voix que j'entends à longueur de temps, l'esclave de cette maladie et de ses travers. Suis je pourtant capable de les aimer ? Pas forcément mais de m'en sentir dépendant ...totalement ! Le peu de fois ou elles ont préférés se taire, je me suis sentis désemparé, abandonné...On s'habitue à tout. -" Même à nous! "- Je souhaite pourtant guérir! Le souhaite t'il lui? Guérir de ce...Calixte ?

    Ash - On m'a appris à ne pas cracher sur la main qui me nourrit, quand bien même c'est aussi celle qui me frappe.

    Un concept bien connus et absolument pas étonnant mais dans son cas, cela ne s'approcherait il pas d'un syndrome de Stockholm ? Je vais trop loin, trop vite ! Je ne sais rien, tout comme lui ne sait encore rien sur moi. On a simplement comparé les blessures, les cicatrices mais leurs origines restent entrecoupées de mystère et de demi mots.

    Ash - Tu trouves ça idiot, toi, d'avoir envie qu'il revienne ? Ouais, t'as raison, j'dois être complètement malade. Mais pas autant que toi !

    NON ! ET NON ! Jamais ! -"Quoi?"- Je pose une main dans ma nuque. Il a pas compris que je suis malade? C'est une façon de parler ! Je lui adresse un regard méfiant avant de venir rechercher le joint entre ses doigts. -"Il sait"- Impossible ! Que je suis pas net, c'est une évidence mais le mot malade est le fruit du hasard, il ne peut en être autrement. Je tire avidement sur le joint

    Ash - Montre-moi. Je veux comprendre comment tu peux y trouver du plaisir.

    BINGO. Il n'a pas peur ! Il en veux plus. -" Ou il se joue de toi?"- Non. Il à l'air...sincère. Ash ne ressemble pas aux gens que j'ai l'habitude de fréquenter. Il n'a pas l'air de se rendre compte des risques qu'il prend. En suis moi même pleinement conscient? Tant pis! Je succombe, rien à foutre. J'ai voulu savoir, voulu qu'il reste, hors de question de se défiler parce que pendant une seconde, j'ai eu cette impression qu'il m'avait percé à jour. Je me penche vers Ash.

    Asmodeus - Je serais ravi de te montrer mais pour savourer la douleur, celle que l'on s'inflige de sa main ou qu'on se laisse infligée et pas celle que l'on inflige aux autres...il faut avoir une piètre opinion de sois même. Plus tu te hais, plus tu ressentira du plaisir ! Si j'aime ça tu peux en déduire que moi, je ne m'aime pas beaucoup !

    Pourquoi lui mentir? -"Pour le foutre dans ton lit?"- Et le briser au passage? On s'appelle pas tous Caly Alifay ! En mesure d'assumer les délires les plus pervers et malsains. Je me mords l'intérieur de la joue. Je suis pris d'un léger vertige et m’agrippe au bras de Ash tout en le fixant dans les yeux.

    Asmodeus - C'est une sorte de libération, une punition également. C'est s'apprivoiser sois même et repousser ses limites. Etre le seul maître à bord, avoir le contrôle toi et seulement toi...Et jouir de ce plein pouvoir. Si ça t'intéresse réellement crois moi bien que je serais ravi de t'apprendre à apprivoiser ce genre de chose mais, tu dois savoir à quoi t'attendre... ça pourrait faire mal !

    Je lui adresse un large sourire qui ce veut vaguement réconfortant. Forcer les gens, j'ai déjà donné et cela n'a jamais porter ces fruits alors je me dois de tenter une nouvelle approche. Je tire une dernière bouffée avant de refourgué le joint à Ash. Altérer ses perceptions ce n'est pas la même chose qu'influencer son jugement..si?




_________________


MAGIC TRICKS ARE
SO OVERATED

"Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn. "
Revenir en haut Aller en bas
Ash Lazzaro
CHASSEUR DE DEMONS.



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv] Lun 31 Déc - 16:02

    « Montre-moi. Je veux comprendre comment tu peux y trouver du plaisir. » Il délire complètement, cela ne peut être que ça. En effet, comment quelqu'un tel que lui qui a souffert d'autant de coups et de tortures peut-il seulement penser à en demander encore quand il en est enfin libéré ? Il le regarde se pencher vers lui et il se mord l'intérieur de la lèvre, un peu inquiet. « Je serais ravi de te montrer mais pour savourer la douleur, celle que l'on s'inflige de sa main ou qu'on se laisse infliger et pas celle que l'on inflige aux autres... il faut avoir une piètre opinion de soi même. Plus tu te hais, plus tu ressentiras du plaisir ! Si j'aime ça tu peux en déduire que moi, je ne m'aime pas beaucoup ! » Il baisse le regard, ses prunelles vertes se posant sur ses pieds, indécis. S'il s'aime, lui ? Peu probable. Il n'a même jamais été aimé par personne alors comment pourait-il avoir la moindre idée de ce qu'est l'amour ? Comment pourrait-il avoir la moindre estime de soi lorsque Calixte n'avait cessé de lui répéter qu'il ne valait que pour le servir, qu'il n'était que la lie qui surnageait à la surface de la crasse ? Il relève les prunelles vers lui, un peu embarrassé et déjà prêt à renoncer même si les quelques bouffées qu'il a tiré sur le joint d'Asmodeus l'aident à se sentir plus léger et plus enhardi. Ash tressaille légèrement en sentant les doigts du jeune Way sur son bras et il le regarde avec une timidité presque maladive. « C'est une sorte de libération, une punition également. C'est s'apprivoiser soi même et repousser ses limites. Etre le seul maître à bord, avoir le contrôle toi et seulement toi... Et jouir de ce plein pouvoir. Si ça t'intéresse réellement crois moi bien que je serais ravi de t'apprendre à apprivoiser ce genre de chose mais, tu dois savoir à quoi t'attendre... ça pourrait faire mal ! »

    Il répond au sourire de Asmodeus avec politesse, ses doigts se tordant nerveusement les uns les autres, preuve s'il en est encore besoin, de sa grande nervosité, n'arrêtant son manège que lorsque son nouveau compagnon lui refile la cigarette améliorée. Ash la regarde un instant, avec une hésitation grandissante, et puis finalement, il abandonne, lassé de se poser sans cesse tant de questions, de se confronter à des dilemmes qui n'ont souvent pas lieu d'être et qui ne font que l'empêcher de vivre pleinement. Avec un sourire en coin, il porte le joint à ses lèvres, l'y laissant, tandis qu'il relève son t-shirt sur son torse de ses deux mains. « Est-ce que j'ai vraiment l'air du type qui a peur de la souffrance ? » Un petit rire désabusé, juste le temps de lui laisser apercevoir les traces, les marques d'anciennes cicatrices tout aussi nombreuses qu'improbables, avant de laisser retomber mollement son vêtement sur sa peau. Il ne pense pas un seul instant que cela puisse intéresser Asmodeus plus que ça, il veut juste lui prouver qu'il n'est pas un trouillard. Il tire longuement sur le joint, une fois, puis deux, puis une troisième, laissant naître un sourire béat sur ses lèvres, un air un peu idiot sur le visage, avant de le lui rendre. Il ne sait même pas par où commencer ni même comment le formuler sans passer pour un abruti psychotique et pervers. « Je... Tu sais, je... Je crois que ça me manque un peu, en fait... de... de... » Il hésite et finalement il ne dit rien de plus. Que pourrait-il ajouter ? Ca me manque de me faire martyriser, de me prendre des coups, d'être torturé parce que ça me faisait me sentir vivant ? Même Asmodeus ne pourrait pas comprendre un truc aussi tordu, il en était persuadé.

_________________

uc
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: What'cha say ? That you only meant well ? [pv]

Revenir en haut Aller en bas

What'cha say ? That you only meant well ? [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant
» We were not meant to be together – ft. Apple
» 06. You and I were meant to be
» all along, i guess i'm meant to be alone (ruben)
» AIDAN ▪ maybe we were meant to be on our own

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
King's Cross :: L'univers de King's Cross. :: Vox Populi. :: (saison1) RPs.-