Partagez|

PV| Animal Attraction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nathanael K. Ellroy
AGENT DE LA B.I.M.



MessageSujet: PV| Animal Attraction. Dim 9 Sep - 11:11


Dans les journaux, on en pouvait plus d’attendre le prochain coup du Little Crow de Londres. On rentrait les enfants plus tôt, les policiers tremblaient quand bien même le tueur n’avait jamais frappé les forces de l’ordre. Quelque chose sentait la merde dans les bas-fonds, sans empêcher les trafiquants de continuer leur fonds de commerce. Fallait dire qu’eux, le remue-ménage du meurtrier, ne faisait qu’accroître leur business. Moins de flics, ça voulait dire plus de passage. Ils auraient connu le Crow qu’ils lui auraient sans doute filé de l’argent – ou vendu, parce que la tête du petit gars valait tout l’or du monde à ce moment. En six ans, rien. Pas une piste. Pas une odeur, pas une empreinte, rien. Comme si le Crow était un véritable corbeau, qu’il déposait une plume, enfoncée profondément dans l’orbite droit d’une tête décapitée, et qu’il repartait, ni vu ni connu, d’un battement d’aile. Batman avait laissé la place dans Gotham à un étrange cousin qui, lui, ne rigolait pas.

Etre le Crow, ça pouvait stresser. N’importe qui aurait eu la peur au ventre de sortir dehors avec pour punition à la clef de finir sa triste existence à Azkaban, entre quatre murs, voir même de finir avec un joli baiser du détraqueur comme dernière image. Nathanael, lui, n’avait pas peur. Pas exactement peur. Il n’avait pas cette boule au ventre en quittant son appartement. Ni d’être tué, ni d’être attrapé. Son seul souci dans la vie, c’était de savoir que son travail était fait, et bien fait. Homme méticuleux et rigoureux, autant dans la méthode que dans la pratique, il n’avait jamais manqué de rendre à l’heure voir en avance un dossier, et il s’avérait être un excellent agent sur le terrain autant que derrière un bureau. Derrière ses yeux et son sourire sage, se cachait pourtant le monstre dont tout Londres entendait parler, autant du côté moldus que du côté sorcier. Un monstre sans émotions, le visage placide, presque indifférent, quoi qu’un infime petit sourire était figé là, sur le bout de ses lèvres, se moquant du regard inquiété des passants. Oui il était vingt-deux heures, et alors ? Personne n’allait le tuer. Personne n’allait tuer le Crow.

Il passa dans une ruelle froide, accéléra le pas jusqu’à l’Atrium et entra à l’intérieure. Il marcha jusqu’à l’ascenseur, entendit le petit « ding ! » arrivait à son étage, et finalement prit le pas dans le couloir de son étage. Sur un mur, plusieurs feuilles étaient affichées, certaines avec les récentes affaires résolues, puis celles plus anciennes. Parfois des photos insoutenables persistaient sur le mur, scotchées. On avait enlevé celles de Bonnie Miller. Nathanael eut un petit sourire en coin, moqueur. Il les replacerait demain à la première heure. Ça lui faisait toujours un peu plaisir de les revoir. Ses yeux quittèrent les papiers sur les meurtriers et se posa sur son ordre d’affectation. Ce soir, c’était une planque. Une longue planque. Durant toute une nuit, à l’Amortensia, pour en savoir plus sur la Veuve Noire. « Comme toujours » souffla à voix basse Nathanael.

Ça ne le dérangeait pas. Sa sexualité n’avait plus à être remise à compte. Au bureau, on le savait veuf – il avait toujours au doigt sa bague de fiançailles d’or blanche – alors on se disait tout simplement qu’il était hétérosexuel. Après tout, un grand gaillard comme lui, timide et doux, ça ne pouvait que plaire aux filles, et ses petits rougissements de gêne, c’était bien ça qui attiraient les filles de nos jours. Nathanael ne s’était pas montré offenser quand on l’avait envoyé pour la première fois à l’Amortensia. Un bar à putes, parce que c’était bien comme ça que Nathanael voyait le bar en question, ce n’était pas dérangeant pour quelqu’un qui avait pris l’habitude de décapiter des gens. Vraiment pas dérangeant. Il regarda un peu plus bas et remarqua une seconde signature sur l’ordre d’affectation et remarqua qu’il travaillerait avec… Miller. Ce soir. Un petit rictus tendre déforma son visage, donnant un curieux mélange entre la tendresse et un sentiment malsain de pouvoir. C’était parfait. Il recula d’un pas avec son air calme.

Nathanael était un loup solitaire. D’ailleurs ce n’était pas pour rien qu’au bureau on l’appelait « Lone Nate », parce qu’il était toujours le dernier et le seul à faire ses missions seuls, avec très peu de couverts. Certains le regardaient avec admiration : quel héros se déplace-t-il sans son Robin que le plus fort d’entre eux ? Il était efficace Nathanael, assez pour qu’on ne remette jamais en compte son choix de ne pas avoir d’équipier. Il avait une petite demi-heure pour prendre son café et se préparait psychologiquement à être dans un bar à catin avec sa proie du moment. Un petit ronronnement amoureux remonta le long de sa gorge alors que le café chaud glissait le long de sa gorge, réchauffant ses organes. C’était parfait. Il jeta le gobelet blanc une fois son café fini et descendit les marches. Le point de rendez-vous était le bar lui-même, à l’intérieur, à une table sur la droite. Il ne connaissait pas le coin, mais il se débrouillerait. Il s’était toujours débrouillé.

Il descendit les marches de l’Allée des Embrumes, sa baguette dans son jeans. Courte, elle était flexible et bien souvent, sa cachette dans son jeans lui avait sauvé la vie. Il fit son chemin jusqu’à l’Amortensia et entra à l’intérieur. Un petit coup d’œil circulaire le renseigna : Miller n’était pas encore arrivé. Un petit coup d’œil à sa montre – à son poignet droit – lui fit comprendre qu’il était en avance d’une dizaine de minutes. Il se dirigea finalement vers une table, à droite, en retrait, et se posa sur une banquette. Cinq minutes plus tard, un joli minet blond lui ronronnait à l’oreille pour lui demander s’il commandait. Avec un calme presque froid, Nathanael commanda deux whiskys, au hasard, faisant comprendre au chaud lapin qu’il n’était ni intéressé, ni libre ce soir. Un sourire entendu clôtura l’échange, le blondinet alla chercher de quoi boire avec une petite moue boudeuse, vexé.

Il n’était que vingt-deux heures trente. C’était encore un peu tôt. Le bar était presque vide, et pas une tête connue.
Nathanael soupira doucement.
Revenir en haut Aller en bas

PV| Animal Attraction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quizz (mon animal preferer)
» de l'homme ou de l'animal qui est le plus bete
» Cours de niveau 2, L'Attraction et la Répulsion.
» Après le garçon aux iris rubis, l'animal aux rubis ! - Mission rang C
» Feed the animal :: 28 fevr :: 14h28

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
King's Cross :: L'univers de King's Cross. :: Vox Populi. :: (saison1) RPs.-