Partagez|

Slo-Mo-Tion (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Trent & Aleusha Lomax



MessageSujet: Slo-Mo-Tion (PV) Dim 23 Sep - 13:49




This is my beautiful show
and everything is shot
in slo-motion


    Trent - ALEUSHAAAAAA ! Je m'en vais ! Ne va pas fouiner dans mon atelier tu sais bien que je finis toujours par le savoir!

    Je pose la main sur la poignée de la porte d'entrée de notre vaste demeure. Je sais que Aleusha est dans le salon, elle doit lire un vieux roman au coin du feu tout en s'enfilant une boite de chocolat. Je sais qu'elle n'aime pas quand je m'en vais sans elle et sans lui dire le but de mon départ. C'est bien pour cette raison que je le lui annonce toujours en dernière minute. Sa voix chantante mais, teintée d'amertume retentis de la pièce voisine.

    Aleusha - Connard ! J'espère que tu vas crever en chemin, je verrai plus jamais ta sale gueule et tu ne me manquera même pas !

    Je hausse les épaules et pousse un soupir désabusé. Je sais bien que c'est sa façon à elle de me dire qu’elle m'aime et qu'elle s'inquiète lorsque je ne suis pas la. Dans moins de deux minutes, elle se mordra les doigts de m'avoir parler de la sorte parce que si justement il m'arrivait quelque chose, elle ne s'en remettrait peut être jamais. Et puisqu'il en est de même pour moi à son sujet, je ne me laisse pas faire. Je lui crie quelques mots en réponse...

    Trent - Je serai prudent et moi aussi je t'aime.

    Et je claque la porte derrière moi sans laisser à Aleusha le temps de rétorquer quoi que ce soit. Aussitôt, je transplane dans une ruelle déserte non loin du chemin de Traverse. Tout me semble être de la même couleur, terne et je sais que je dénote aussi bien chez les sorciers que chez les moldus. Aleusha aussi et c'est un choix volontaire et consciemment réfléchis de notre part à tout les deux. Je relève le col de ma veste noire sur les cotés de mon visage. Attirer l'attention cela peut avoir du bon mais les regards curieux ont tendance à m'irriter à la longue. Ils ne sont pour moi que le reflet de la stupidité humaine et de son étroitesse d’esprit. Il est plutôt tard mais plus j'approche du Felix Felicis plus je croise des jeunes gens relativement éméchés. La cible parfaite.

    J'ai bien dans mes connaissances certains déchets prêts à goûter à plus ou moins n'importe lesquelles de mes concoctions mais, je prends toujours plaisir à piéger l'innocent. Droguer quelqu’un à son insu à pour moi quelque chose de fascinant. Le meilleur moyen pour connaitre les effets réels d'un produit sans les préjugés et le voile de l'addiction. Je passe les portes du Felix Felicis tout en saluant un videur d'un signe de tête rapide. Je suis loin d'apprécier l’atmosphère moite, la musique saturée et l'odeur de transpiration. Ce n’est absolument le genre de dépravation que me plait, aucun gout, aucun luxe, rien qui vaille la peine de retenir mon intérêt. Je prends le temps de m’acclimater au lieu comme je peux. Je commande un verre de whisky pur feu et me l'enfile d'une traite avant de balayer les lieux de regard. Je me faufile entre les corps, j'écoute les brides de discutions futiles jusqu’à ce que je repère enfin ce que je cherche. Un verre remplis, posé sur une table, sans la moindre surveillance.

    Je glisse ma main dans mon manteau et en sort une fiole contenant un liquide transparent, sans le moindre gout ni la moindre odeur. Je passe a coté du verre et le plus discrètement possible je verse le contenu de la fiole dans le verre et continue mon chemin. Il est fort peu probable que qui que ce soit ai pu me voir, j'ai plus que l'habitude de ce genre de pratiques. Je m'éloigne encore mais pas trop non plus. Je fais volte face et fixe le verre, j'attends de voir qui en est son propriétaire et si cette personne ne viens pas vers moi je viendrai vers elle.





_________________



-

We're not man enough to be human
But we're trying to fit in
And we're learning to fake it...


Revenir en haut Aller en bas
Janna N. Medjes



MessageSujet: Re: Slo-Mo-Tion (PV) Mar 25 Sep - 13:30

Non, chérie, je ne peux pas ce soir. Dites donc, Miss Midnight, verriez-vous quelqu'un sans m'en parler ? Mmmh ... Ce fut donc sans explications que Sin raccrocha, laissant Janna seule au Felix Felicis. Soupirant et jetant un regard à son cocktail très sobre mais sans doute efficace, l'Egyptienne se résigna. Elle allait passer la soirée seule, autant en profiter pour travailler. Elle ne pensait aucunement au cas de droit qu'elle devait commenter pour la semaine suivante, le lieu ne se prêtait pas réellement aux méandres de la législation. Elle avait autre chose en tête. Sortant un carnet et un stylo, elle se déplaça vers une banquette et commença à passer en revue les personnalités présentes. Il y avait toujours le gratin dans ces soirées alors autant en profiter pour prendre de l'avance et consigner les dernières tendances portées, voire faire quelques critiques sur les fautes de goût des étoiles montantes, chose qu'elle appréciait au moins autant. Rajustant sa robe qui ne souffrait aucune imperfection, elle commença à s'activer. Il y avait cette nouvelle pop star qui avait fait l'erreur de se décolorer, comme si être blonde aidait à vendre des albums et en plus portait du rouge qui jurait horriblement avec son blond platine, lui donnant un look de poule de luxe qu'elle allait se faire une joie de descendre en flèche. Elle prenait des notes, l'ombre d'un sourire d'auto-satisfaction aux lèvres quand on lui tira dessus sans qu'elle s'y attende : Hey, les gars, c'est pas la gonzesse qu'Enrique a tiré à Noël ? Plaît-il ? Se demandant qui pouvait être l'oiselle assez stupide pour avoir succombé à ce coureur notoire, elle dirigea son regard vers le bar, l'ombre d'un mauvais pressentiment se penchant sur elle. Et effectivement, tous les regards étaient tournés vers elle.

Non. Ce n'était pas possible. Elle n'avait pas le moindre souvenir de cette nuit mais jamais, au grand jamais, même saoule, elle n'aurait succombé à ce joueur de Quidditch coureur de jupons et un peu trop sûr de lui. Elle s'évertuait à lui résister avec la dernière des indifférences à chacune de leurs rencontres. Mais oui, c'est bien elle. Alors, ma belle, il t'a fait crier ? D'ordinaire, elle aurait probablement levé les yeux au ciel avant de retourner à ses occupations, mais leurs rires gras l'insupportaient et la perte de sa virginité dont elle n'avait pas le moindre souvenir restait un sujet sensible. Elle se leva donc, abandonnant verre et carnet sur la table pour s'approcher d'eux. Oh, maintenant que t'y as goûté, tu veux te faire toute l'équipe, chérie ? Il est pas là ce soir, mais on peut sans doute faire l'affaire. L'un d'entre eux tendit la main vers la taille de la demoiselle mais se prit sa baguette sous la gorge avant même de comprendre ce qui lui arrivait. Innocente et distinguée, mais absolument pas une victime sans défense : Premièrement, on dit « mademoiselle », ou « jeune fille » quand on parle à une Medjes. Pseudo-star sportive ou pas, je pense que tu sais qui je suis et d'où je viens, aussi me feras-tu le plaisir de ne pas l'oublier à l'avenir. Elle le lâcha finalement pour ranger sa baguette : Et deuxièmement, je ne savais pas que votre Enrique était désespéré au point de s'inventer des conquêtes. Vous êtes tellement en-dessous de moi que je ne sais même pas comment l'un d'entre vous peut avoir la moindre prétention à poser ne serait-ce que la main sur moi. Sur ce, elle s'en retourna à sa place. Visiblement, elle avait touché juste au moins avec la première phrase. Sin et elle étaient toujours protégées par la réputation de leurs parents et personne ne se risquait à tenter quoi que ce soit à leur encontre.

Le problème était qu'ils avaient fait mouche eux aussi et, quand elle revint sur la banquette, Janna ne se sentait pas aussi assurée qu'elle l'avait clamé. Était-ce … lui ? Non, impossible. Elle ne préférait même pas y penser. Un haut-le-coeur manqua de la terrasser et elle attrapa son verre, le descendant par petites gorgées sans s'arrêter. Le Martini coulant le long de sa gorge la rasséréna quelques instants. Il fallait qu'elle se calme. Elle parlerait à ce poseur dès que l'occasion se présenterait. En attendant, elle avait une soirée à couvrir. Attrapant son crayon, elle reprit ses notes, quasiment religieusement, attribuant le léger picotement au bout de ses doigts à l'alcool ingurgité trop rapidement. Si elle savait ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Trent & Aleusha Lomax



MessageSujet: Re: Slo-Mo-Tion (PV) Dim 30 Sep - 15:18



    Je fixe le verre posé sur la table jusqu’à ce qu'une main s'en empare. Mon regard remonte jusqu'au visage de ma victime. Jeune et surtout très jolie. Idiote et naïve de laisser son verre sans surveillance ! Je compte bien lui faire tirer une leçon de tout ça. Elle à de la chance de tomber sur moi et pas sur un type qui la droguerais pour la violée ou l'égorgée dans une ruelle sombre. Je penche la tête sur le coté, ma nuque craque, elle boit. Parfait! Elle sort alors un petit carnet et ma curiosité est aussitôt titillée de savoir ce qu'elle peux bien y écrire. Je compte jusqu’à cinq lentement dans ma tête. Je ne sais pas encore combien de temps cette drogue prends pour faire pleinement son effet, c'est justement l'un des buts de la manœuvre; en découvrir plus. Je m'avance alors vers la jolie inconnue. Je bois une gorgée à mon verre, que je ne laisserais jamais sans surveillance, moi ! Je m' arrête à sa hauteur et me penche vers elle.

    Trent - C'est un endroit bien étrange pour rester seule à prendre des notes...

    Je fixe aussitôt son regard. Ses pupilles sont déjà dilatées. C'est bon signe. Si je me fie à ma concoction elle devrait déjà se sentir plus légère. Tout autour d'elle va lui sembler progressivement ralentir...si tout se passe comme c'est prévu. J'ai déjà eu de très mauvaises surprises avec ce genre de petits test inopportuns mais j'aime prendre des risques. C'est en faisant des expériences et en osant que l'on fait les meilleurs découvertes. Pas en agissant comme un lâche et un planqué. Je continue sur ma lancée.

    Trent - A moins que vous vous lanciez dans une étude anthropologique ou comportementale?

    Dans cas cas on est la à peut prêt pour la même chose au final. Je garde ses quelques mots pour moi car elle est bien ma seule et unique proie. Tout le reste, autour de nous ne m'intéresse pas le moins du monde. Je continue de la fixée. Pupilles, tempes, nuque, mains...Je scrute le moindre détail indicateur de l'avancement de son état. Je me prends même à poser mes yeux sur son verre avant de vider une gorgée du mien. Une tentative subliminale de la faire boire un peu plus encore. Le monde à t'il déjà ralentis? Sa perception des choses est elle en train de changer?





    (HJ: Sorry c'est court mais je voulais pas aller plus loin pour la transition huhu <3)


_________________



-

We're not man enough to be human
But we're trying to fit in
And we're learning to fake it...


Revenir en haut Aller en bas
Janna N. Medjes



MessageSujet: Re: Slo-Mo-Tion (PV) Lun 22 Oct - 11:42

Les pensées de Janna semblaient s'emmêler dans son esprit et elle se força à respirer, lâchant son carnet pour se masser les tempes. C'était sans nul doute à l'énervement provoqué par cette bande de macaques sans la moindre classe qui inventaient tout ce qu'ils pouvaient pour se faire mousser. Prétendre qu'elle avait accordé à Esteban sa virginité, mais quelle absurdité ! Certes, cette soirée n'avait rien de très clair dans son esprit. S'était-il amusé à glisser de la drogue dans son verre ? Elle lança un regard torve à son verre de martini descendu de moitié et chassa rapidement cette idée. Il n'était tout de même pas désespéré à ce point-là. Enfin, il fallait l'espérer. Quoi qu'il en soit, elle aurait deux mots à dire à ce séducteur de bas étage et elle n'était pas certaine de pouvoir retenir le Mauvais Oeil de se déchaîner contre cet inconscient. Les Flèches allaient sans doute connaître une très mauvaise saison. Respirant lentement, elle revint donc à ses notes et releva les yeux vers la salle pour repérer les célébrités présentes cette nuit. Papillonnant des cils, elle eut du mal à faire le point. Agacée, imputant encore la faute aux abrutis à balai, elle inclina sa tête sur son index pour se calmer. C'est un endroit bien étrange pour rester seule à prendre des notes... Etonnée, elle releva le regard vers son interlocuteur dont l'aspect lui fit hausser un de ses sourcils épilés au millimètre pour l'observer. Ce que l'on pouvait dire était qu'il n'avait rien d'ordinaire et qu'il y avait forcément matière à écrire.

Suspendue, elle n'avait même pas répondu à ses mots, figée dans le temps et l'espace? A moins que vous vous lanciez dans une étude anthropologique ou comportementale? Je vous demande pardon. Elle n'était guère réactive et baissa le regard vers son carnet. Elle prenait des notes, c'était exact. On peut dire cela, en quelque sorte. Faisant jouer ses lèvres l'une contre l'autre, elle essaya de dissiper cette migraine passagère qu'elle attribua au trop d'alcool d'un coup. Elle repoussa son verre, sans voir que son interlocuteur le regardait avec insistance et se recala, droite, dans la banquette pour se reprendre. Sa perception des choses semblait être altérée mais cela allait s'arranger, elle n'en doutait pas une seconde. Refermant son carnet du bout des doigts, se sentant ralentie, elle secoua délicatement la tête comme pour remettre ses idées en place. Janna Medjès, critique de mode. Et vous êtes … ? Elle lui avait tendu la main, ou du moins l'avait cru, car quand elle posa son regard sur lui, sa main n'était pas dans son champ de vision. Se forçant à ne pas paniquer, elle revint en arrière. Sa main semblait se traîner et se stabilisa finalement devant l'homme. Bon. Ne pas s'en faire. Tout allait bien se passer. Tout se passait toujours bien.

_________________

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Slo-Mo-Tion (PV)

Revenir en haut Aller en bas

Slo-Mo-Tion (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Parallèle entre Christophe et Pétion
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Il était une fois... Carrefour!
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
King's Cross :: L'univers de King's Cross. :: Vox Populi. :: (saison1) RPs.-