Partagez|

Emplette d'importance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lukas K. Ustaz
CRIMINEL TROMPE-LA-MORT.



MessageSujet: Emplette d'importance Lun 1 Oct - 3:40

En provenance de => http://kingscross.forumactif.com/t323-chambre-r0778#2804

Le Chemin de Traverse à potron-minet. Les ruelles commençaient tout juste de sortir de leur sommeil. Les échoppes s’animaient en attendant les premiers clients. Le pavé était couvert d’une rosée encore immaculée. Lukas, Samuelle et Griffure apparurent dans des entrelacs de fumée noire et un Crack ! qui sonnait comme un coup de fouet. Le sorcier rabattit son capuchon afin que des regards indiscrets ne s’attardent sur son visage.

- Pas d’esclandre Sam, murmura-t-il sans trop y croire. Pas un mot Griffure.

La chatte de Bengale posa sa tête sur le bras de la métisse, ferma ses yeux à moitié et ouvrit grand ses oreilles.

Lukas poussa la porte du Crawldelia Rock. Laissant passer Samuelle en première, puis il la ferma derrière lui non sans jeter un dernier coup d’œil à la rue. Ainsi il pénétra dans cette pièce incongrue où amoncellements de choses et machins côtoyaient des livres en veux-tu en voilà. Lukas s’approcha du bureau et attendit ; capuchon rabattu et mains jointes dans les manches de sa robe de sorcier. Nul doute qu’ils avaient ramené avec eux une odeur de mort. Encore que, si ce n'était que son odeur...

_________________

HE BOWED BEFORE DEATH AND WALKED BACK A FEW STEPS
...
Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Lun 1 Oct - 18:11

« Je suis bien une sorcière et je n’ai pas de baguette… » insinua-t-elle, se moquant de son handicap de sorcier civilisé. Oh il pouvait bien jouer les mages mystérieux, elle en avait vu d’autres… Et des pires! Pieds nus, en jaquette de Ste-Mangouste, ses longs cheveux filasses encore ébouriffés, l’œil jaune fiévreux, un chat dans les bras, Samuelle faisait un parfait contrepoint à son compagnon. Elle le discréditait subtilement en arrondissant les angles de ce tableau inquiétant.

Samuelle était soulagée de pouvoir compter sur Lukas. Une personne apte à transplanner est un bon atout quand un Windigo est à vos trousses. Elle était également intriguée par le lien qu’il avait tissé entre eux. Elle en ignorait la portée. Elle était tentée de l’éprouver. Samuelle nierait avec ferveur la moindre des associations. Toujours. Avec acharnement. Son air de défi, lorsqu’il le lui avait affirmé, montrait qu’il savait qu’elle en concevrait de la contrariété et qu’il en savourait son irritation. Le scélérat!

Pas d’esclandre, pas d’esclandre… La métisse s’approcha du bureau et tendit la main pour s’emparer du livre. Elle posa Griffure sur la surface. « OH! Tu as vu? Il est en français! » Sans égard pour une édition originale qu’elle ne pouvait reconnaitre, elle le feuilleta jusqu’à y retrouver un passage. « Voilà! La Beauté - Je suis belle Ô mortel comme un rêve de pierre. » Elle sourit à Lucas. Un sourire en tranche de courge. « Qu’est-ce qu’il connait aux rêves de pierre, je te le demande! » ricanna-t-elle pour elle-même sans partager ses secrets.

_________________

How far can too far go?
Revenir en haut Aller en bas
Alderic Warlock



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Dim 7 Oct - 8:51

Le Crawldelia Rock n'avait jamais été aussi calme que depuis quelque semaine. Même l'affreux chat de fer forgé à l'entrée semblait avoir donné sa langue au chat de goutière qui venait faire les poubelles du restaurant d'en face. Depuis qu'Alderic avait accepté de prendre en charge l'étrange trouvaille qu'avaient fait les services municipaux durant les travaux de la gare de King's Cross, on ne le voyait plus guère. Disparu quelque part dans sa boutique, il avait demandé à Walter qu'on ne l'interrompe pas. C'était donc le brave majordome qui s'occupait des clients bien que, son faciès n'ait absolument rien de vendeur. Cela ne semblait que peu soucier le propriétaire des lieux.

Walter épousseta sa redinguote dans un bruit d'osselet caractéristique, puis s'avança vers le bureau de Mr Warlock, où les clients avaient l'habitude d'attendre, comme si l'impressionnant amoncellement d'objets les dissuadait - à raison - d'aller se perdre là dedans. Il n'y avait que l'adorable petite Myfanwy pour courrir dans le labyrinthe des livres et rayonnages sans craindre de ne jamais retrouver son chemin. L'innocence de l'enfance probablement.

« Qu’est-ce qu’il connait aux rêves de pierre, je te le demande! »
« Je pourrais lui poser la question si vous le souhaitez Madame. Sir. », répondit le squelette en esquissant un élégant salut, très 19ème « En quoi puis-je vous être utile ? », se renseigna le squelette, ses orbites vides semblaient fixer l'homme encapuchonné.

_________________


« Les sanglots des martyrs et des suppliciés sont une symphonie enivrante sans doute, puisque, malgré le sang que leur volupté coûte, les cieux ne s’en sont point encore rassasiés ! » Baudelaire, Les Fleurs du Mal.
Mes RP sont ouverts à tous, première réponse réservée mais n'hésitez pas à poster à la suite, ou à venir faire un tour dans mon carnet ou à m'attendre au Crawldelia Rock.
Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Lun 8 Oct - 1:37

Un grand sourire s’étira sur la figure de la métisse. Elle posa l’ouvrage sur le bureau et montra sa meilleure nature. Bien élevée, elle répondit à la révérence du squelette par une révérence : elle croisa les chevilles telle une danseuse, fléchit les genoux avec grâce et du bout des doigts, souleva le bord de sa jaquette. Quelques cm… Les limites de la décence.

Pas d’esclandre… avait-il dit…

La formation d’un agent des renseignements magiques canadien incluait de nombreuses facettes. Samuelle pouvait déclencher un esclandre en se tenant sagement assise sur une chaise dans la pièce d’à côté… Elle répondit à sa place, lui coupant la parole.

« Une baguette… »
Elle pouvait quand même se rendre utile… Après tout ce grand sorcier ténébreux ne s’adressait certainement pas à un majordome. Et parce que Samuelle était Samuelle, elle ajouta : « Il ne peut pas faire de magie sans baguette… » lui confia-t-elle en chuchotant très fort, sous-entendant que c’était une faiblesse honteuse… Une faiblesse qu’elle ne partageait pas, évidemment.

hj: pas pu résister... What a Face


_________________

How far can too far go?
Revenir en haut Aller en bas
Lukas K. Ustaz
CRIMINEL TROMPE-LA-MORT.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Lun 8 Oct - 2:46

Lukas ne put s’empêcher de jeter des coups d’œil en arrière, à travers la fenêtre de la boutique, en direction des ruelles qui laissaient défiler un filet de sorciers allant s’épaississant à mesure que le jour se levait. L’insouciance de Samuelle l’exaspérait au plus haut point ; après tout elle était tout autant en danger que lui. Entre toute la clique des métisses du Grand Nord et les patriarches de Vienne qui détenaient Balto, Lukas se devait de faire preuve d’une prudence exacerbée. Il ne pouvait plus se permettre de prendre de risque ni de laisser quelque obstacle barrer sa route ; car la route qu’il traçait était également sa seule voie de secours et traîner Sam à sa suite n’allait pas être facile. Un picotement sous son pectoral gauche le fit tressaillir ; les poils de Griffure s’hérissèrent presque imperceptiblement et ils comprirent tous deux. Lukas eut à peine le temps de réfléchir que le majordome décharné l’interpella. Samuelle resta fidèle à elle-même.

- J’ai besoin d’une baguette, répondit Lukas des profondeurs de son capuchon, ignorant totalement l’intervention de la métisse. Sa voix laissait transparaître un certain malaise qui n’avait de tout évidence rien à voir avec le faciès de son interlocuteur, ni avec la nature de sa requête. Le prix inclura votre discrétion, reprit-il. Je ne peux me permettre de faire confectionner une nouvelle baguette. Vous devez bien en avoir une dans tout ce… ajouta-t-il en cherchant ses mots. Enfin, bref, une baguette ? N’importe laquelle fera l’affaire.

Lukas sortit soudainement de son immobilisme pour récupérer Griffure dans ses bras. Il savait ce qu’il allait se passer et elle ne devait pas le trahir. Lorsque tout à coup, une pensée lui traversa l’esprit et il sentit des gouttes perler dans son dos. Une sueur froide, glaciale qui le fit frémir. Sans désormais porter plus attention à son identité, le sorcier rabattit son capuchon en arrière et braqua son regard sur Samuelle.

- Tu vas bien ? lui demanda-t-il soudainement.

L’azur sombre était figé, ne cillait pas, comme prompt à toute embardée suivant la réaction de la métisse.

- Nous sommes pressés, ajouta-t-il à l’adresse du majordome sans ôter son regard de la métisse. Griffure avait abandonné son rôle de chat model et fixait Sam de la même façon que son maître.



HRP: Sam a ressenti le petit picotement dans la poitrine tout comme Lukas et Griffure. Mais elle peut très bien ne pas en avoir fait cas. En revanche, dorénavant en termes de douleur qui affecte Lukas ET Griffure, Sam la ressentira dans les mêmes proportions. Elle comprendra pourquoi en temps voulu. Pas pu résister... What a Face

_________________

HE BOWED BEFORE DEATH AND WALKED BACK A FEW STEPS
...
Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Lun 8 Oct - 17:39

Samuelle porta une main à sa poitrine. Elle dégluti péniblement et eut un toussotement soudain, l’air soucieux. À la question de Lukas elle braqua ses yeux jaunes et soupçonneux sur le sorcier et le dévisagea un instant. « Qu’est-ce que tu as fait? » Questionna-t-elle sur un ton brusque et tranchant montrant qu’elle ne nourrissait aucune illusion romantique sur ses capacités. Elle l’empoigna par le collet, affermit sa poigne et répéta : « Qu’est-ce que t’as fait? » Elle étoffa ses soupçons : « Il fait jour! » dit-elle cliniquement. « Et l’appel à l’abîme ne s’entend que la nuit… Alors ça vient forcément de toi! »

Pas d’esclandre…

La métisse s’interrompit un instant pour répéter les instructions. « Oui, une baguette d’occasion… Merci, nous sommes pressés… » Elle sourit pour congédier le majordome. Et sitôt que l’importun lui eut laissé le champ libre, elle bouscula Lukas hors du bureau pour s’enfoncer dans la boutique. « Toi, il serait temps que tu te mettes à table. » fit-elle d’un ton grondant. « Et n'espère pas te cacher derrière ce chat! »

hj: à charge de revanche... What a Face

_________________

How far can too far go?
Revenir en haut Aller en bas
Lukas K. Ustaz
CRIMINEL TROMPE-LA-MORT.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Jeu 11 Oct - 6:13

Elle l’avait ressenti. C’était logique après tout ; même si Lukas n’avait jamais envisagé cette éventualité et s’en morigéna intérieurement. De toutes les formes de magie, la magie noire était des plus traîtresses et imprévisibles ; bien des fois Lukas l’avait appris à ses dépens. Suite aux invectives de Samuelle, l’or se mirait dans l’azur. Il y eut un moment de silence à peine perturbé par le mouvement des objets de Crawldelia Rock. Lukas ferma les yeux.

- Ils recommencent, murmura-t-il.

Seul lui, maillon originel, pouvait sentir la douleur venir. Galopante dans l’obscurité, elle allait frapper. Lukas rouvrit brusquement les yeux et fixa Samuelle. Elle approchait. Plus forte encore. Une lame épaisse et rugueuse vous transperçant le cœur.

Griffure miaula à la mort. Lukas tomba à genoux, le visage contrit par la souffrance.
- Balto, murmura le sorcier alors que la douleur s’en allait de nouveau ; pour refrapper quand ? Tu te souviens ? C’est « nous », dit-il en regardant Griffure. Nous sommes liés par bien plus que tu ne crois. Ta pierre… Mon âme… Griffure. Il planta son regard dans celui de la métisse. Ils font souffrir Balto délibérément.

Et puis comme pour pallier toute question.

- Parce que je ne peux me permettre de te perdre et parce que le chemin sur lequel nous nous engageons est des plus sombres et ténébreux.

_________________

HE BOWED BEFORE DEATH AND WALKED BACK A FEW STEPS
...
Revenir en haut Aller en bas
Alderic Warlock



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Dim 14 Oct - 16:59

La requête des étranges visiteurs laissa notre majordome squelette perplexe. Pour une baguette on allait d'ordinaire quelques enseignes plus loin chez Ollivander. Les baguettes du Crawldelia n'étaient pas forcément à vendre et il aurait bien été en peine de décider pour Mr Warlock. Bien évidemment, sur son crâne blanc comme calcaire, ce genre d'émotion ne laissait absolument aucune empreinte. Pas plus que l'étrange visage qui se cachait sous le capuchon de l'homme qui avait passé commande ne fit impression (du moins en apparence).

« Oui, une baguette d’occasion… Merci, nous sommes pressés… »
« Je vais voir ce que je peux faire pour vous… », annonça le squelette sans même savoir s'il y avait vraiment quelque chose qu'il puisse faire...

Il abandonna donc les deux clients, plus soucieux de leur histoire de baguette d'occasion que de l'agitation dans laquelle ils avaient plongé soudainement. Les problèmes terrestres n'étaient guère de son ressort à sa décharge. Quelques instants plus tard, Walter le majordome ne reparaissait pas. Il y eu un crac sonore. Un sorcier de haute stature venait d'apparaître derrière le comptoir. Son visage était étrangement marqué par la fatigue. Ses yeux strillés de veinures violacées semblaient pourtant extrêmement éveillés et brillaient d'une lueur maligne.

« Une bien étrange requête que celle que vous faites à mon majordome quand nous nous trouvons à quelques portes de l'échoppe d'un talentueux baguettier... », annonça l'homme.

D'un geste ample il posa une boîte joliment gravée devant lui et, comme sa main se déplaçait vers la droite, la boîte se multipliait. Sept petits coffrets de bois et de couleur différentes étaient désormais disposés sur le comptoir.

« ... prenez garde professeur, il ne faudrait pas qu'un choix précipité vous coûte un peu plus cher encore...»

La voix de l'homme était posé. Son regard étrangement dérangeant, un peu comme si cette étrange lueur ne perçait pas seulement la fatigue physique de son porteur mais elle semblait voir aussi loin qu'il y avait une vérité à toucher. Loin donc. Trop loin.

_________________


« Les sanglots des martyrs et des suppliciés sont une symphonie enivrante sans doute, puisque, malgré le sang que leur volupté coûte, les cieux ne s’en sont point encore rassasiés ! » Baudelaire, Les Fleurs du Mal.
Mes RP sont ouverts à tous, première réponse réservée mais n'hésitez pas à poster à la suite, ou à venir faire un tour dans mon carnet ou à m'attendre au Crawldelia Rock.
Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Mar 16 Oct - 3:47

Il fallait qu’elle le lui dise. Maintenant. Immédiatement. Mais l’honnêteté est une qualité rare chez les Daees et Samuelle n’était pas traditionnellement portée à admettre la vérité. Il fallait qu’elle le lui dise. Il fallait qu’elle le fasse en pleine lumière alors que l’astre du jour veille et qu’aucune ombre ne peut s’immiscer entre eux. Parce que tout doit être clair et lumineux entre ‘nous’.

Ses doigts relâchèrent leur poigne, glissèrent de son col à ses épaules en lissant les plis de sa robe de sorcier. Un geste étonnamment doux aux vues de la personnalité de la métisse. Elle n’aurait pas dû le bousculer… Elle n’aurait pas dû l’accuser. Elle avait ses propres omissions à avouer. Il la vit distinctement inspirer, les paupières à demi baissées, comme si elle allait lui confier quelque chose. Un instant suspendu dans un silence.

Il y eut un CRAC!

Samuelle sursauta et fit volte-face sur la défensive, inquiétée. Elle foudroya l’importun d’un regard d’or en fusion avant de réaliser qu’il s’agissait du propriétaire et non un patriarche. Ouf! Et sans transition elle passa de l’alarme nerveuse aux sarcasmes : « Allons donc! Vous imaginez un ténébreux sorcier à ce point tout confit de mystère qu’il porte même sa capuche à l’intérieur, aller faire ses achats à la même boutique que les apprentis de Poudlard? » Elle se moquait de lui ouvertement. Le sourire insolent, cherchant un complice, elle invitait le propriétaire à en faire autant. Elle s’approcha du comptoir et il devint évident que le professeur soignerait inutilement son anonymat aussi longtemps qu’il s’obstinerait à l’emmener avec lui. Outre ses yeux jaunes, sa tenue légère et son métissage, c’était sa personnalité qui laissait sa trace indélébile.

Elle s’accouda au comptoir, lorgnant sur les baguettes dans leurs jolies boites. « Je croyais que c’était la baguette qui choisissait son sorcier? » questionna-t-elle avant de se retourner vers Lukas pour demander : « Quand est-ce que j’aurai ma propre baguette? » Et de poursuivre, effrontément, en dévisageant Alderic de ses yeux surnaturels: « Qu'est-ce qu'ils ont vos yeux? ?? »

_________________

How far can too far go?
Revenir en haut Aller en bas
Lukas K. Ustaz
CRIMINEL TROMPE-LA-MORT.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Jeu 18 Oct - 7:11

Lukas se figea face aux fuligineux propos d’Alderic. Redressant lentement la tête vers le propriétaire de la boutique, il finit par l’envelopper tout entier dans l’azur de ses prunelles ; seules teintes colorées d’un corps en noir et blanc ; derniers marquages humains d’un homme devenu monstre ; elles étaient pourtant d’autant plus terrifiantes.

- Alderic Warlock, finit-il par lâcher à Samuelle. Ses secrets sont aussi boursouflés que sa réputation.

Lukas avait beau être plutôt du genre ermite, il n’en connaissait pas moins la société sorcière britannique et ses petites célébrités.

- Ne confondez pas le savoir et l’expérience, dit-il d’un air madré alors qu’un imperceptible sourire vint tendre les linéaments affilés de son visage.

Il fallait être bien ignorant des choses de la mort pour parler du coût de la vie avec autant de désinvolture. Sans ambages, Lukas commença de passer une main au dessus des boites lorsque son index finit par tomber, tout à la fois raide et casuel, dans un Poc! significatif, sur l’une d’entre elles.
- Celle-ci, murmura-t-il avant de se tourner vers la métisse. Jamais Sam. Autant donné un os à un chat. Puis se tournant vers Alderic. Pas besoin de papier-cadeau.

Samuelle était si fantasque et exubérante, et son esprit si indiscipliné et primesautier, que l’art de manier une baguette lui était chose bien trop allogène. Il y avait un moment, maintenant, que Lukas avait abandonné l’idée de la convertir à la magie civilisée. Elle avait la sienne et c’était déjà bien assez pour un seul être – d’autant plus pour quelqu’un comme Samuelle. Il fallait réfléchir à deux fois avant de distiller du poison à la pointe déjà acérée d’une flèche, Lukas en était que bien trop conscient.

- Pour le règlement, vous voyez avec ma secrétaire, dit-il en récupérant Griffure, rabattant son capuchon sur son visage et se rapprochant de la porte ; laissant Samuelle prendre les choses en main... Risible. Effrontément risible.

_________________

HE BOWED BEFORE DEATH AND WALKED BACK A FEW STEPS
...
Revenir en haut Aller en bas
Nikolos Akritas



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Jeu 18 Oct - 15:51

Au même moment, la porte du magasin s'ouvre de nouveau. Sur une silhouette massive... massivement haute. Chapeau de gangster sur les yeux laissant s'échapper deux ou trois mèches de cheveux bruns, vêtu à la moldue de pratiques jeans troués et d'un vieux blouson de cuir éraflé et rapiécé, deux prunelles d'un gris vert exceptionnel. Aujourd'hui, Nikolos n'a pas sa winchester. Mais fixée avec un étui spécial sous son veston, sa baguette d'os est parfois partiellement visible sous le blouson ouvert.

Surpris, notre homme l'est par le tableau qui s'offre à lui. Et ca, ce n'est rien de le dire. Les prunelles claires détaillent rapidement les protagonistes. Un, le chat. Deux, le mec qui tient le chat. Un mec ou une femme à la poitrine plate. Mais à voir comment la cape retombe, ca doit être un mec.

Un léger sourire se fait voir sur la gueule du mec tandis que, de trois, Samuelle Daee peut sentir le regard chaud sur toute son anatomie. Ses jambes nues, la jaquette de Sainte Mangouste ne lui offrant soudainement qu'une mince protection. Les yeux se plissent légèrement quand ils rencontrent l'or en fusion.

de quatre, le tenancier, le boutiquier ou whatever, qui se tient en arrière plan. Ca il va le savoir tout à l'heure quand il aura magasiné.

Le cerveau du Crétois marche à toute vitesse. Ce tableau singulier offre quelques bonnes entourloupes à venir. Et il y a une Daee selon toute vraisemblance. Il en a croisé déjà un ou deux dans ca vie lui ressemblant étrangement, à part les yeux of course, et ce sont de magnifiques emmerdeurs.

L'accent grec s'élève dans l'air, avec une voix chaude, pleine de testostérone, magnifiquement basse même pour un homme. Il n'est pas encore totalement certain à qui il a à faire, mais il est assez allumé pour savoir que si elle sort habillée ainsi, c'est qu'elle est poursuivie. Et le pourquoi pique sa curiosité.

Bonjour... Pourrais je vous offrir quelque chose de plus habillé avant de sortir mademoiselle?

Offre indirecte d'aide. Maladroit certe, mais les Akritas n'ont jamais été habile à ce genre de jeu.

hj: pas pu résister à voir Samuelle en jaquette d'hopital. L'occasion était trop belle pour taper l'incruste. Ne lui tourne surtout pas le dos!!!!! Razz

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Ven 19 Oct - 1:10

Toujours accoudée au comptoir, Samuelle regarda Lukas s’éloigner…

Peut-être ne réalisait-il pas l’importance qu’elle accordait à la maitrise de la magie. Peut-être parce qu’il ne la croyait pas lorsqu’elle lui affirmait ne pas savoir se servir de sa magie. Chez les Daee, l’aîné hérite de tout. De tout; de la maîtrise comme du savoir. De tout sauf du pouvoir. Non, il ne devait vraiment pas réaliser à quel point elle tenait à apprendre la magie civilisée. Il ne lui aurait certainement pas tourné le dos s’il avait su…

Elle tourna la tête et sourit à Alderic. « Warlock… C’est bien ça? Monsieur Warlock, je crois que ce sorcier… » fit-elle en pointant un index caramel dans le dos de son professeur, « … est en train de vous voler… » Elle hocha affirmativement de la tête. « Parce que je traine avec lui depuis un bon moment déjà et je vous assure que je ne lui connais aucune secrétaire… »

‘Nous’? Quel nous?

Elle se désintéressa totalement du sort de Lukas pour porter attention au propos du nouveau venu. Quelque chose de plus habillé? Suivant le regard scrutateur du jeune homme, elle ne sembla se formaliser de sa tenue qu’à cet instant. Pied nu avec une courte jaquette d’hôpital.

Puis elle éclata d’un grand rire qui l’enveloppa et s’éleva au-dessus d’elle comme les notes d’un carillon. « Alors si jamais j’entre dans vos jeans, autant me suicider! » Elle fit mine d’essuyer ses yeux jaunes que l’émotion faisait briller comme des soleils. « Mais je veux bien le chapeau! » Et sans ambages, elle se hisse sur la pointe des pieds et tendit la main pour le lui prendre.


_________________

How far can too far go?


Dernière édition par Samuelle Daee le Ven 19 Oct - 2:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nikolos Akritas



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Ven 19 Oct - 1:30

Le rire de la jeune femme fait sourire le colosse qui en profite pour pencher légèrement la tête et entrer pour soustraire la scène aux regards curieux d'éventuels passants.

Alors si jamais j’entre dans vos jeans, autant me suicider! »

C'est au tour de Nikolos d'éclater de rire en fermant la porte.

Cette invitation pour mes jeans avait tellement bien commencée.

Mais je veux bien le chapeau!

Il devient soudainement sérieux. Ce corp mince et souple comme un jonc qui se presse contre lui, aguicheur, ne lui fait pas perdre ses moyens, loin de là. Il prends la main de Samuelle qui essaie d'attrapper son chapeau, lui attrappe l'autre main libre et la plaque dans son dos à elle,lui coincant le bras avant de plaquer une main ferme et calleuse sur le postérieur de la métisse, la plaquant contre son corp à lui, respirant le parfum de la métisse. L'odeur de sapinage, de sang et de liberté le frappe de plein fouet. Il y a autre chose, d'indéfinissable, mais Nikolos n'est pas Hale. Il sent ce que qu'il connait.

Les prunelles kakis se plantent dans l'or en fusion de l'aspirante propriétaire de son chapeau. Comme si elle était une gamine, il la lève à sa hauteur. Manque éternuer sous la caresse fugace d'une mèche de jais plumeuse.

O divine déesse aux prunelles de soleil ardent. Qui serais je pour vous laisser gratuitement ma possession la plus chère? Que me donneriez vous pas le miel de vos lèvres et la promesse de vous revoir, délicate mie, habillée ce coup ci, en échange?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Ven 19 Oct - 2:32

Rien, ni dans l’éducation ou la personnalité de Samuelle Daee, ne l’avait préparé à ce qu’on prenne de telles libertés avec sa personne. Elle réagit comme elle le pu, se tortillant de son mieux pour échapper à la poigne de l’audacieux et cherchant à récupérer l’usage de ses mains…

Tout à coup, ‘Nous’ lui semblait tout particulièrement fort et décisif… Elle jeta un regard suppliant à Lukas par-dessus l’épaule du grec mais se fit peu d’illusion sur un sauvetage potentiel. L’appeler à l’aide? Après la petite trahison dont elle s’était rendue coupable auprès de Warlock? Plutôt mourir!

« ARGL!!! » salua-t-elle la proposition de le revoir. « Canaille! Lâchez-moi i-m-m-é-d-i-a-t-e-m-e-n-t! »Vociféra-t-elle. Elle n’épargna pas ses efforts et réussi, en se cambrant, à se ménager un peu d’espace entre son torse et sa propre poitrine. Elle se libéra une main. Ayant retrouvé un peu de contrôle sur sa situation, elle prit la peine de discuter. « Croyez-moi, en ce qui concerne le paiement en nature, je ne suis vraiment pas votre type! » Et perfidement, juste après l’avoir délesté de sa baguette, elle lui remonta un genou dans l’entrejambe. Déloyal? Parfaitement! Et pour faire bonne mesure, tandis qu’il se penchait dans la douleur comme une fleur qui manque d’eau, elle rafla le chapeau.

Profitant de cette heureuse diversion, Samuelle reconquis sa liberté et se rua vers Lukas… Ça n’allait pas suffire... Il allait la poursuivre… Ou alors le marchand allait les retenir et l’autre olibrius aurait le temps de récupérer et lui demander des comptes… C’était quoi déjà les sortilèges qu’il lui avait appris? Elle agita vaguement la baguette d’os derrière elle « Alakazam!!! Ah non, c’est pas ça?!?... Euh? » Elle prit le temps de réfléchir tandis que dans son dos le colosse se remettait de ses émotions. Elle en connaissait si peu!

Pas d’esclandre il avait dit… « ORDO ET SENSUS!!! »

C’était un sortilège tout simple pour célibataire, destiné à se passer de femme de ménage… C’était un sortilège dont le niveau de dangerosité plongeait largement dans le négatif… Mais tout le génie de Samuelle là : elle ne faisait jamais ce qu’il fallait… Cette boutique était proche d’une brocante… Le Crawldelia Rock regorgeait d’un amoncèlement d'objets ‘ parmi lesquels vous ne retrouveriez pas votre mère’. Et c’est sans compter les colonnes de livre et la voute soutenant le plafond. Aucun sortilège ne pouvait être plus inapproprié dans cet environnement.

D’un vif quart de tour du poignet, elle le relâcha dans la boutique, poussant Lukas vers la porte.

_________________

How far can too far go?
Revenir en haut Aller en bas
Alderic Warlock



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Mer 24 Oct - 19:40

- Alderic Warlock. Ses secrets sont aussi boursouflés que sa réputation.

Le principal visé par cette remarque haussa un sourcil. Un fin sourire étira ses lèvres en un trait savoureusement sardonique.

- Vous me confondez avec un autre Warlock professeur..., corrigea-t-il le plus poliment du monde.

Contrairement à certains de ses clients, Alderic avait toujours mis un point d'honneur à ne pas avoir de secrets. Il en avait bien sûr, des pas comme tout le monde, des ordinaires, des insignifiants, mais pas qui aient pu intéresser ses clients. Ce qu'il avait surtout c'était des énigmes à résoudre. Celles des autres d'ailleurs.

- Ne confondez pas le savoir et l’expérience.
- Je ne confonds pas., opposa-t-il d'un ton placide. Il y avait un monde dans son monde entre le savoir et l'expérience. Il ne risquait donc pas de se méprendre. - C'est de choix que je parlais.
« Je croyais que c’était la baguette qui choisissait son sorcier? », demanda la femme qui accompagner l'acheteur, « Quand est-ce que j’aurai ma propre baguette? »

Il y avait quelque chose d'étrangement naïf dans la spontanéité dont elle faisait preuve depuis le début. Dans le même temps on aurait eu tord de croire que pour en porter l'habit, on avait là un moine. Alderic ne se laissait pas abuser par les apparences en règle générale.

- Encore faut-il que le sorcier commence par faire un choix., répondit-il à demi amusé - C'est un rapport de force et d'énergie très particulier que celui d'un sorcier à sa baguette. On en oublierait presque qu'un sorcier n'a pas nécessairement besoin d'un vecteur...

Son regard se reposa sur le professeur Ustaz.

« Qu'est-ce qu'ils ont vos yeux? ?? »
- Ils voient., répondit-il simplement et à la fois sans mentir, - Mais il ne sont pas aussi remarquables que les vôtres.

Remarquable dans quel sens...? C'est ce moment qu'un autre client choisit pour entrer, s'ingérant presque immédiatement dans le début de conversation qui commençait à se nouer... Alderic n'y prêta d'abord pas attention, son client reprenant la parole.

Pas besoin de papier-cadeau.
Ce n'est pas le genre de la maison.
Pour le règlement, vous voyez avec ma secrétaire.

Au même moment, Alderic surprenait le numéro de clown charmeur de l'armoire à glace qui s'était accaparé l'attention de la "secrétaire" (à qui pensait-il faire croire cela?) du professeur. Ridicule petit numéro de drague qui le ramenait quelques semaines auparavant à cette maudite pantoufle de verre.

« Warlock… C’est bien ça? Monsieur Warlock, je crois que ce sorcier … est en train de vous voler… Parce que je traine avec lui depuis un bon moment déjà et je vous assure que je ne lui connais aucune secrétaire… »
- Ne vous en faites pas pour moi..., répondit-il avec un petit sourire chafouin.

Personne n'avait jamais volé le Crawldelia Rock et cela n'était pas encore prêt d'arriver. Tandis que Lukas Ustaz approchait dangereusement de la sortie, l'homme au chapeau continuait ses momeries de bas étages. Dans la boîte qu'avait choisie le professeur, un craquement mât se fit entendre mais on le perdit dans le bruit de la conversation qui s'animait entre Samuelle et Nikolos. C'est alors que tout s'accélera sous le regard parfaitement calme de Mr. Warlock.

« ORDO ET SENSUS!!! »

La voix sonna haute et claire et la baguette y répondit sans faire de manière. Etonnant. Plus étonnant encore ce qui se passa ensuite.
Sherly, le chien du Crawldelia Rock était venu se planter devant le professeur, son habituel air débonnaire seyant à la perfection avec le tombant de ses babines, il fixait l'homme, planté en travers de son chemin.

Il y eut une vibration sourde. Un vibration violente qui ébranla la bâtisse essaimant quelques grains et esquilles de plâtre sur le petit comité réuni sous le plafond. De l'ordre dans le Crawldelia Rock? Avait-on déjà ne serait-ce qu'envisagé cela?

Tout partit de la demoiselle. Comme une onde de choc, un tsunami d'énergie magique. Puis une seconde : le contre coup du sortilège qui revenait à une allure folle, ciblant les trois clients. Alderic réagit assez rapidement. Sa baguette surgit.

« Aresto Momento... », commanda-t-il toujours de ce fameux ton égal.

Les choses se figèrent et une masse d'un sombre violet engloba le grec et la métisse. Le flux convulsait autour d'eux luttant contre la volonté d'Alderic. En se propageant dans tout le désordre avant de revenir, le flux avait emmagasiné une énergie folle qui faisait tout vibrer autour du couple improvisé avec une seule volonté, les aider à ne faire plus qu'un en les broyant.

De son côté, le professeur n'était pas mieux loti, son choix se retournait contre lui faute de paiement en bonne et due forme. Les sortilèges qui protégeaient le Crawldelia Rock était puissant. Personne n'avait jamais rien mal acquis ici, ni sortit un objet sans avait réglé sa note ou convenu d'un accord valable. Le professeur se retrouvait donc au prise avec un magnifique palétuvier qui n'avait rien à envier à la vigueur du saule cogneur de Poudlard.

Dans tout ce bataclan, les livres tiraient sur la colonne vertébrale qu'ils formaient tous ensemble pour résister à toute l'énergie qui s'échappait de l'orbe d'énergie malveillant. Et par dessus cela le vacarme d'un ouragan déchaîné.



_________________


« Les sanglots des martyrs et des suppliciés sont une symphonie enivrante sans doute, puisque, malgré le sang que leur volupté coûte, les cieux ne s’en sont point encore rassasiés ! » Baudelaire, Les Fleurs du Mal.
Mes RP sont ouverts à tous, première réponse réservée mais n'hésitez pas à poster à la suite, ou à venir faire un tour dans mon carnet ou à m'attendre au Crawldelia Rock.
Revenir en haut Aller en bas
Lukas K. Ustaz
CRIMINEL TROMPE-LA-MORT.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Lun 29 Oct - 7:02

L’esprit tourné vers Balto et accaparé par la souffrance tapie dans l’ombre et prête à surgir, Lukas trouvait toute cette agitation grossière et elle ne tarda à lui donner un mal de crâne. Il ferma les yeux. Erreur. Resserrant son étreinte sur Griffure comme pris d’un spasme ; sa respiration se bloqua. Ses paupières se scellèrent. Car il ne voyait plus de ses yeux mais de ceux de Balto. Le beauceron était allongé sur le sol d’une cave des méandres hypogéens du Collège des Magiciens de Vienne. Sa respiration était irrégulière et faible et sa vue brouillée, altérée par le sang qui dégorgeait de ses cavités oculaires. L’animal fixait néanmoins la lumière qui émanait de l’entrebâillement d’une porte, s’y accrochant péniblement comme si sa vie en dépendait. De la fumée noire, encore plus sombre que la pénombre dans laquelle était plongée l’humide cachot, suintait de son pelage. L’horcruxe s’était révélé à maintes reprises mais les Patriarches savait mettre à la torture même les êtres les plus noirs et dangereux. La douleur effroyable que Balto avait endurée lui avait coupé toute force. Le corps gourd, les membres perclus l’animal attendait son maître. Seul l’espoir de sentir à nouveau la main de son maître lui labourer l’échine le faisait tenir. Lukas sentait la détresse de Balto. Il le rassura autant que possible. Ses lèvres bougeant presque imperceptiblement, il murmurait des mots enjoignant la bête à tenir bon ; des paroles qui résonnèrent dans la tête de l’animal.
- … tout sera bientôt terminé… murmura finalement Lukas avant que son esprit ne soit vivement ramené au Crawldelia Rock.

Samuelle venait de lui rentrer dedans et levait à présent une baguette au-dessus de sa tête. L’image eut l’effet d’une douche froide. Du coin de l’œil, Lukas vit Warlock réagir. Et tout s’accéléra. Bientôt, Griffure sauta des bras de son maître et atterrit sur le dos du molosse qui barrait l’entrée. La chatte du Bengale s’appliquait à lui sillonner le dos de ses griffes avec une dextérité enjouée. Lukas, quant à lui, baissa tout juste la tête pour éviter un coup de branche du palétuvier enragé. Mais une racine le fit trébucher et il s’affala au sol. Sa main droite éructa soudainement du prolongement de sa manche et la baguette que tenait Samuelle fusa dans sa direction. Le Professeur avait une baguette à présent. D’un revers de poignet l’enchantement du palétuvier fut contrecarré puis réajusté. Grandissant outre mesure, il ne tarda pas à percer le plafond de la boutique. Ses plus longues et robustes branches fondirent à travers la masse violette qui entourait Samuelle et l’illustre inconnu. Elles s’enflammèrent et tombèrent mortes au contact de la masse avant d’atteindrent leur but. Lukas, debout et le visage tiré par la concentration, eut un nouveau mouvement de bras digne d’un chef d’orchestre et cette fois ce furent de rugueuses et épaisses racines qui plongèrent à travers le parquet et firent irruption dans le cercle par en dessous. Saisissant Samuelle par la taille, elles la propulsèrent hors du cercle, une dizaine de mètres plus haut, à travers le trou béant du toit. Lukas disparut dans des entrelacs de fumée noire, récupérant Griffure au passage. Dehors la traînée de fumée s’érigea dans les airs et percuta Samuelle de plein fouet alors que la métisse amorçait une phase descendante des plus vertigineuses. Et puis dans un tourbillon plus rapide que l’éclair…

CRACK !

Ils disparurent.

Baguette : check !

_________________

HE BOWED BEFORE DEATH AND WALKED BACK A FEW STEPS
...
Revenir en haut Aller en bas
Nikolos Akritas



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Mar 30 Oct - 15:50

Premier constat: Ouch!

Deuxième constat: Le sens de l'humour, ici, ils l'ont vraiment pas.

Et tandis que notre homme s'écroule avec une certaine élégance, parce qu'un coup de pied dans la fourche ca reste un coup de pied dans la fourche et nous ne connaissons qu'un seul homme capable de se relever assez vite de ce coup de traître, Nikolos a deux autres pensées.

Une chance qu'il porte sa veste de cuir de dragon, Donc ca lui évite de se ramasser avec le dos en tartare de chat, ensuite que c'est bien la dernière fois qu'il se pointe ici.

Et dire que je voulais qu'un bouquin sur les banshees...

Grommelle t'il d,une voix étonnamment claire qui tranche avec sa voix de basse habituelle tout en essayant de se relever en s'appuyant sur la pile de bouquins. Ne prêtant aucune attention à ce qui se passe en ce moment. En théorie, dans une boutique, on est sensé n'avoir rien à craindre des gens... Supposé

C'est alors qu'un cataclysme en deux temps lui tombe dessus. D'abord, une avalanche de bouquins et d'autres articles plus ou moins pointus qui le noient sous leur poids. Encore là c'est pas trop mal... Mais le truc obscur du proprio le prend au dépourvu. Endurant la douleur avec une résistance digne de mention, le souffle coupé, le Crétois veut prendre sa baguette dans sa veste pour lancer un bouclier, dévier le sortilège ou n'importe quoi...

Mais elle n'y est pas. Pas dans sa poche... Putain!

Poussé à bout par ces coups de cochons à répétition, Nikolos se cherche un plan de secours quand quelque chose d'extrêmement lourd lui tombe sur la tête. Une encyclopédie sur les banshees justement. Une énorme brique de 5000 pages minimum qui lui cause une commotion cérébrale quasi instantanée et l'envoie dans les bras de l'inconscience.

Quand il se réveillera, avec une atroce migraine et un gout de fiel dans la bouche, le chasseur se rendra compte qu'il est en jaquette d'hopital, à Ste-Mangouste, deux jours plus tard.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Samuelle Daee
LANGUE DE PLOMB.



MessageSujet: Re: Emplette d'importance Sam 3 Nov - 3:50

En ce qui concernait Samuelle, les apparences n’étaient pas trompeuses : L’évidence était qu’elle n’était pas de ce monde, dans tous les sens du terme. Comme une pièce de puzzle mal assortie, étrangère dans son logement… La bonne question était : étrangère de quelle manière?

Destination, détermination et décision…

Elle s’était montré conciliante, se satisfaisant de le suivre et lui cédant la responsabilité du transplannage. Elle l’avait laissé décider. Elle ne savait pas transplanner. Mais elle ne savait pas non plus se servir d’une baguette, non?

Pas d’esclandre… Lukas sentit que quelque chose se passait mal… Encore. Il n’était quand même plus à risque de désartibuler, non? Pas avec son expérience. Sa décision était parfaite, s’exprimant dans un retournement parfait. De la haute voltige, digne d’un accrobate. Pourtant quelque chose allait de travers, au sens propre : Samuelle n’avait qu’une chose à l’esprit… Trouver la pierre de garde, devenir maître des champs de pierre… Elle était déterminée. Et pourtant Lukas lui avait déjà déclaré que les lieux protégés par des sortilèges étaient au-delà de ses capacités. Sa volonté était aussi forte que la sienne…

Il y eut un transplannage dans le transplannage… Un CRACK dans un CRACK! Une interférence…

CRACK!

--> en direction de: http://kingscross.forumactif.com/t375-les-jardins-de-pierres#3188

_________________

How far can too far go?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Emplette d'importance

Revenir en haut Aller en bas

Emplette d'importance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
King's Cross :: L'univers de King's Cross. :: Vox Populi. :: (saison1) RPs.-