Partagez|

David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
David J. Ellington
MEDICOMAGE.



MessageSujet: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Dim 28 Oct - 19:51


David Jeremy Alexandre Ellington


◢ âge : 36 ans
◢ date et lieu de naissance : 6 octobre 1976 dans le manoir familial centenaire des Ellington, situé dans le Hampshire, Angleterre.
◢ état civil : Célibataire, un fils dont il ne connait pas l'existence.
◢ numéro de coffre Gringott's : 1810
◢ signe(s) particulier(s): Il est gaucher, un accent british et quelques manières qui indique très clairement son rang social.
◢ baguette magique : 26 cm bois d'érable et poudre de griffe de sphinx, souple et adaptée aux sortilèges informulés.
◢ familier : Un chat nommé Léo, roux avec des yeux vairons, l'un est bleu-gris tandis que l'autre est vert-brun. Il est câlin et plutôt rusé. Il possède aussi une jument nommée Thaïs dans les écuries du manoir familial mais il ne l'a pas monté depuis des mois. Enfin, il a un hiboux gris nommé Elijah, fidèle et vieillissant.
◢ poudlard : Serdaigle
◢ profession : Médicomage
◢ effets personnels: Hum, la liste de son patrimoine est longue, cependant il a toujours sur lui sa baguette magique, une montre en argent et sa blouse blanche. Il possède quelques grimoires rares dans son bureau et une écharpe aux couleurs de l'équipe de Quidditch d'Irlande.

CURRICULUM VITAE


Ϟ Ma famille, mes parents:
    Monsieur fait les cents pas devant la porte en bois de la chambre principale. Il s'en veut, il ne peut s'empêcher de penser qu'ils auraient été mieux à Ste Mangouste, pourquoi persister avec cette tradition de faire naître les héritier dans le manoir ? Si ça dérape ... Si .. Il se mord l'index droit et continue de tourner en rond. Il perd la notion du temps, depuis combien de temps ils sont là dedans ? Des minutes ? Des heures ? Il sert la mâchoire lorsque la lourde porte s'ouvre derrière lui, le jeune médicomage blondinet sort de la pièce visiblement fatigué.
    "Monsieur Ellington ? "
    Monsieur se tourne vers lui et ses yeux noirs se fixe sur le jeune homme.
    "J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle."
    Il ne dit rien mais son air sévère invite l'autre à parler. Il reste droit et le surpasse en taille, sa carrure imposante est crispée, ses expressions parfaitement neutres et maîtrisées.
    "Euh .. votre femme et votre fils sont en vie .."
    Imperceptiblement Monsieur Ellington se détend mais reste toujours muet. Ils sont en vie. Il a un fils.
    "Cependant .. l'accouchement a été très difficile..."
    Ils sont en vie. Le médicomage cherche ses mots et finit par lâcher le morceau.
    "Votre femme ne pourra plus avoir d'enfants."
    Monsieur Ellington relève la tête, surpris. Il ne sait pas quoi répondre, il acquiesce d'un hochement de tête. Il comprend. Cependant, il ne peut penser à autre chose : Ils sont en vie, sa femme, son fils. Son fils. Un héritier. Le nom d'Ellington ne s'éteindra pas. Il a de la chance, il va jusqu'à penser qu'il est un homme comblé. Devant ce mur de silence et de froideur, le médicomage prend congé. Il est mal à l'aise face à cet homme.

    Citation :
    M. Elie David Ellington et Mme Hannah Marie Ellington ont l'honneur de vous annoncer la naissance de leur fils David Jeremy Alexandre Ellington en ce jour du 6 octobre 1976. Une réception sera donnée en l'honneur de cette heureux évènement dans leur manoir du Hampshire.


Ϟ Mon premier mot :


Chapitre un : Quand j'étais petit, j'étais un jedi
    "Sarah ! Sarah ! Attends moi !"
    La petite fille fait volte face, ses longs cheveux bruns se mêlant au vent et virevoltant. Elle ne dit rien tandis qu'il reprend, essouflé. "Tu sais que tes parents ne veulent pas qu'on s'éloigne du manoir !"
    "Bouge David ! Je vais te montrer quelque chose"
    Elle reprend sa course, les pieds mouillés par la rosée, elle se dirige vers la forêt. Il se mord la lèvre inférieure. Ah cette fille ! Mais sa curiosité l'emporte. Il court lui aussi, se laisse emporter par son élan, dévale la colline, ses jambes fouettant l'herbe haute de cette partie du jardin. Il respire fort et la rattrape lorsqu'elle s'arrête brusquement devant un vieux chêne. Il est plié en deux, prenant appui sur ses cuisses pour reprendre son souffle. Sarah, solennellement regarde les branches de l'imposant chêne.
    "C'est ici." Dit elle simplement.
    Il regarde dans la même direction qu'elle et le soleil levant persistant derrière les branchages lui oblige à plisser les paupières. Muet, ses yeux finissent par s'écarquiller sous la surprise et un grand sourire se dessine sur ses lèvres. Il lui fait signe qu'il a compris.
    "Comment on va aller là haut ?"
    Là haut désigne une vieille cabane que les deux enfants ont repéré lors de leur premier jour ici. C'est à présent sur ses lèvres à elle qu'un sourire se dessine. Elle semble se concentrer tout en fixant un point parmi les branches. Le feuillage semble bouger, il se dit que c'est le vent lorsqu'une échelle de corde tombe subitement à leurs pieds.
    "Je l'ai repéré hier, elle était coincée dans les branches." Dit elle simplement, satisfaite de son effet. Elle commence à grimper, s'accrochant agilement à la corde tressée. Il la suit prudemment. Il veut lui parler de ce qui vient de se passer.
    "Sarah ...!" Mais la suite de sa phrase ne sort pas. Une fraction de seconde. Ce le temps qui a été nécessaire pour réperer cette branche morte sur laquelle Sarah va prendre appui. Il ouvre la bouche, il veut lui crier de ne pas faire ça, mais les mots ne sortent pas. ce sont finalement deux petites étincelles rouges qui sortent du bout des doigts de David qui empêchent la petite fille de faire une chute de plusieurs mètres.
    Ils arrivent sur la plateforme, en sécurité, encore un peu sous le choc.
    "Tu m'as sauvé la vie." Elle se tourne vers lui et plonge son regard dans les yeux bleus du jeune garçon."Les garçons qui me sauvent la vie ont le droit à un bisou."
    David se sent rougir - Pourquoi les filles veulent toujours faire des bisous aux garçons ?

    [...]


    "David où étais tu ?"
    "Chez les Laswell, mère."
    Elle hoche la tête en signe d'approbation. Les cheveux réunis en un chignon serré lui donne l'air plus sévère qu'elle ne l'est vraiment. Mais Mme Ellington est une femme de goût et de classe dont la présence seule et le rang social imposent le respect.
    "Ta lettre de Poudlard est arrivée."
    David sourit et prend l'enveloppe violette que sa mère lui tend et qu'il attendait depuis longtemps. Il connait le contenu de cette lettre mais l'avoir dans ses mains lui donne une toute autre dimension. Cela rend profondément réel cette situation. Il va aller à Poudlard. Il se surprend à penser tout haut
    "J'espère que Sarah l'a reçu elle aussi.."
    "Evidemment. D'ailleurs j'ai eu un hiboux de Mme Laswell nous invitant à un brunch dimanche prochain. Tes affaires sont prêtes ?"
    Il hoche la tête, sa baguette, ses grimoires, ses robes de sorciers, toutes ses affaires sont prêtes depuis des semaines. Il a tellement hâte d'aller dans ce château mythique.
    "Très bien, je demanderai à Wisreth de te sortir une chemise pour le brunch."
    Encore une fois il hoche la tête et sort du salon. Il grimpe les escaliers en bois qui mènent à sa chambre du deuxième étage. Un vieil elfe de maison est occupé à refaire son lit.
    "Bonjour Wisreth."
    "Bonjour jeune maître."
    David pose l'enveloppe sur son bureau parfaitement rangé. Il attrape un parchemin, une plume et trace quelques mots. "Poudlard nous attends." Il l'attache à la patte de sa chouette et lui murmure "Pour Sarah". Sa chouette laisse échapper un petit cri et s'envole. David s'assoit sur son lit. Il va aller à Poudlard. Comme toutes les personnes autour de lui. Il va rejoindre l'un de ces quatres maisons. Il se laisse tomber sur son lit en réfléchissant à laquelle de ces maisons il aimerait rejoindre. Ses pensées sont interrompues par le bruit de la grande porte du manoir qui s'ouvre. Son père est rentré.


Ϟ A Poudlard...


Chapitre deux :Something’s coming up, My friend

    David s'installe sur le banc dont l'équilibre semblait défier toutes les lois de la physique Newtonienne. Il sert les dents, ses ongles s'enfonçant dans le bois, là où tant d'autres ongles se sont enfoncé avant les siens. La vieille femme lui pose le chapeaux cent fois rapiécé sur la tête. Il lève les yeux au ciel et retient une grimace de dégoût, depuis combien de temps ce truc n'a pas été lavé ? Comment sa mère as-t-elle pu accepter de le porter ne serait-ce qu'une seconde, elle qui est si maniaque ?
    "Ah ! Encore un Ellington. Cela faisait bien longtemps qu'aucun n'était passé par là. Je commençais à croire que ta famille avait disparu."
    David fut un peu désemparé par cette voix dans sa tête et ne sut ce qu'il doit lui répondre. Ce vieux Choixpeau semble le connaître.
    "Bon .. où vais je bien pouvoir t'envoyer ? Tu es bien trop lâche pour un Gryffondor et trop naïf pour aller à Serpentard. Ah ... ces Ellington, je ne sais jamais qu'en faire."
    Encore une fois, David est desemparé, est il entrain de lui demander son avis ? Est-ce qu'il en a un d'avis ? Bien sûr, il a réfléchis à cet instant, il l'a imaginé pleins de fois. Mais jamais il n'avais pensé à une maison plus qu'une autre.
    "Non, te tracasse pas David. Je sais exactement où t'envoyer, finalement c'est une évidence. Cette curiosité, cet esprit rationnel. Beaucoup plus facile que tes cousins ! Ton père aussi n'était pas simple à répartir, il faut dire que cette ambition, ce courage allié à cette froideur .. J'ai galéré un bon moment.Je pense que je me suis pas trop trompé .. Ah pardon, je m'écarte du sujet. Allez, j'arrête de faire durer le suspense. Ta maison sera Serdaigle !"
    David se relève, bousculant le tabouret et manquant de faire tomber le choixpeau de sa tête. Il se dirige vers la table des Serdaigles qui l’acclame avec force. Il descend les quelques marches, impassible et digne, captant au passage le regard de Sarah. Il lui sourit, soulagé que cet étape soit passée. Sarah lui sourit en retour. Il s'installe à côté d'autres premières années, il dit bonjour, se présente mais il ne quitte pas la cérémonie des yeux. Il ne quitte pas Sarah des yeux, son repère, sa bouée de sauvetage, le seul point fixe dans cette aventure qui se dessine ici, à Poudlard. Loin de sa famille, de ses habitudes, de son manoir. Sarah sera répartie à Gryffondor, la table voisine.


[...]

    Penché sur son parchemin, David sert les dents. Se concentrer. Se concentrer sur ce devoir. Ne plus y penser. Aller David. Se concentrer. Ne pas penser à cette espèce enflure. Darryl. Quel prénom stupide. Quel mec stupide dans tous les cas. Il rature à l'encre noire de nombreuses lignes de son devoir. Quel enflure ! Il se mord la lèvre inférieure. Il n'arrive pas à penser à autre chose. Darryl. Cet imbécile. Il le déteste. Il le déteste ! Il raye encore, de grands traits. Il le revoit s'approcher de Sarah. Elle rit. Un rire clair et brillant. Elle penche la tête vers lui, il s'approche, David est dos à cet imbécile mais il sait ce qui va se passer. Sarah le voit et dans le fixe droit dans les yeux. Mais cela ne change rien, Darryl, Sarah.. David détourne les yeux, des larmes de fureur perlant aux coins des yeux. Il froisse son parchemin et l'envoie valser contre le mur. Il se lève et quitte la salle commune des Serdaigles - Il a besoin de fumer une clope.


[...]


    "Monsieur Ellington ?" Le vieux professeur récupère la liasse de parchemin, un peu étonné. "Est-ce ..Est-ce le devoir sur le sortilège de désillusion que vous devez rendre dans deux semaines ?"
    L'élève sourit. "Effectivement. Je l'ai déjà fini, je me suis dit qu'il serait plus utile sur votre bureau que sur le mien."
    Le vieil homme acquiesce. "Vous avez réfléchis à ce que vous voulez faire l'année prochaine ?"
    "J'ai envoyé ma candidature à l'université de Médicomagie de Dublin."
    Encore une fois, le vieux professeur hoche la tête. "C'est une excellente idée. Je suis persuadé que votre dossier sera accepté. Vous êtes l'un des meilleurs élèves qui soit jamais passé dans cette salle." Il prend les parchemins et les range avec précaution dans son cartable. "Même si votre scolarité a été quelques peu ... perturbée ces dernières années. Avec tout ce qui s'est passé."
    David sourit poliment en restant muet, il voudrait lui dire que les péripéties d'Harry Potter, dont l'ouverture de la chambre des secrets l'année précédente, n'ont pratiquement pas eu d'impact sur son dossier scolaire toujours excellent mais il se rend compte que son professeur n'apprécierait certainement pas ce genre d'humour noir. "Cependant, les Universités n'en tiendront pas compte bien sûr. Une fois vos ASPIC en poche, vous ferez une brillante carrière de médicomage j'en suis certain, vous en avez toutes les qualités." Un léger blanc s'installe entre les deux. C'est le vieil homme qui reprend. "Et .. votre famille se porte bien ?"
    David n'a pas de mal à comprendre le sous entendu, après tout, une des plus vieilles familles de sang pur restée apparemment neutre pendant la guerre contre Voldemort il y a quelques années éveille forcément des soupçons. Les Ellington avaient à l'époque été auditionnés par les Aurors, puis rapidement innocentés. "Bien merci, ils sont tous aussi impatients que moi d'avoir la réponse de Dublin." Le professeur Flitwick ouvre brièvement la bouche comme s'il voulait ajouter quelque chose puis la referme avant d'hocher une nouvelle fois la tête. David est satisfait d'avoir éludé la question avec autant de tact. Il faut dire que ce vieux professeur de sortilège ne cache qu'à moitié ses intentions.


Ϟ Mon Epouvantard et mon Patronus... Son patrnous est une panthère noire, gracieuse et hautaine. Son épouvantard n'est autre que la mort.

Ϟ Ma Pensine :


Chapitre quatre :Tu pleures ? Non,je transpire des yeux connard !

    Citation :
    Le diplôme de Médicomagie avancée avec une spécialité en thérapie des infections magiques est accordé à Monsieur David Jeremy Alexandre Ellington, né le 6 octobre 1976 à Dublin. Il est accordé mention Optimale avec les félicitations du jury suite à la soutenance de sa thèse le 12 juin de l'année 1999 à l'Université magique de Dublin.
    Félicitations,
    C. O'HARA, Doyen de la faculté de Médicomagie de Dublin

    Citation :
    Cher M. Ellington,
    Nous serions honorés de vous compter parmi notre équipe de Médicomage. Nous disposons d'une place dans l'équipe de l'éminent Docteur Vermant, unité spécialisée dans la chirurgie des blessures magiques. Le salaire de début de carrière est de 110 gallions par mois pour un total de 38h par semaine. Pour la moindre question ou point dont vous voudriez débattre, je vous prie de nous faire parvenir un hiboux. Nous vous avons joint le contrat de travail pour que vous pussiez en observer les clauses.
    Veuillez agréer, Monsieur, nos plus sincères félicitations pour l'obtention de votre diplôme. Nous attendons votre réponse.

    Dr E. DARTHWORTH, Directeur de l'hôpital de Sainte Mangouste.

      David prend le dossier resté en évidence sur son bureau. Il n'était pas revenu ici depuis plusieurs année, la durée de ses études en définitive. La lettre de Sainte Mangouste était restée comme ça depuis sa réception, hier matin. Il avait pris sa décision immédiatement, il était revenu pour cela, mais répondre au Docteur DARTHWORTH ne lui avait pas semblé être une priorité. D'un coup de baguette magique il signa les quatre exemplaires de son contrat et l'attacha à la patte de son hiboux qui s’envola immédiatement. Depuis son arrivée de Dublin il y a deux jours, David n'avait pas eu de nouvelles de Sarah. Pas plus qu'il n'en avait eu ces dernières années. Et sa mère ne lui en avait pas donné, elle n'avait même pas prononcé son nom. Redoutant d'apprendre une nouvelle qui occupait ses pensées depuis son départ de la demeure familiale, il ne posa aucune question. Son rapide séjour au Manoir des Ellington fut rempli de politesse, de repas en présence de cousins éloignés qui le félicitait pour son diplôme, de vieux amis de la famille lui demandant ce qu'il avait prévu de faire maintenant et de membre du Ministère tentant de le convaincre de les rejoindre. Le Monde Magique avait été bousculé par la mort du Lord, il y a quelques mois. Mais pas l'existence de David Ellington. Rien n'a changé. Sa chambre d'adolescent est toujours impeccablement rangé, sa mère vieillissante a toujours le même chignon serré et son père est toujours un homme très occupé. Ce qu'il a prévu de faire ? Acheter un appartement dans le Londres magique et travailler à Sainte Mangouste, l'unique raison pour laquelle il est revenu en Angleterre, en cette fin d'année 1999. Très différente de la raison qui le poussa à ne pas s'éterniser dans le Hampshire. Il rejoint Londres seulement quatre jours après son retour d'Irlande.


Ϟ Mon Sortilège Préféré : Aussi étrange que cela puisse paraitre, mon sortilège préferé est celui de Jambencoton, j'ai toujours adoré les effets qu'il produit sur le destinataire. Je l'utilisais fréquemment pendant mes études pour faire des blagues ou ennuyer mes ennemis.

Ϟ Mes Epic Wins :


Chapitre cinq :The end ?

    " Alors David, vous avez pensé à mon offre ? Diriger un service de notre honorable hopital Sainte Mangouste vous intéresse ?"
    "Effectivement, et je l'accepte avec joie, Docteur. Vous exaucez un rêve d'enfant" David sourit, son ego regonflé par cette preuve de confiance et cette reconnaissance. Son interlocuteur sourit en retour, content que son offre ait été acceptée.
    "Très bien. Je pense que vous n'aurez aucun mal à faire vos preuves pour les infirmières. Et cette histoire de bureau dévasté ? C'est réglé ?"
    "Oui, un malentendu avec une patiente du service psychiatrique magique. Rien d'important."
    L'homme hoche la tête, lui mentir n'est pas difficile. "Une dernière chose, j'ai reçu des dossiers de candidatures pour votre service, un médicomage de plus ne serait pas de trop. Les voilà."
    "Merci Monsieur."
    "Votre femme ne vous en veux pas de travailler autant David ? Vous avez bossé si dur pour en arriver là .. Vous ne devez pas passer beaucoup de temps chez vous."
    David est mis mal à l'aise par la question. Sa femme ? Ou plutôt ses femmes. Son lit n'est jamais vide mais jamais rempli non plus, des connaissances, des collègues, des inconnues. Rien de stable. Elles vont et viennent dans sa vie, il ne s'attache pas.
    "Et bien .. Je n'ai pas la chance d'avoir trouvé quelqu'un avec qui partager ma vie pour l'instant .. Alors ça ne me pose pas de problème."
    "Marié à la médicomagie comme on dit, hein ? Vous ne savez pas les ennuis que vous vous évitez !" David rit poliment avant de prendre congé.
    "Je n'en doute pas. Merci Monsieur, au revoir."




Ϟ Mes Epic Fails :


Chapitre trois :Heaven is inside you
    Une simple petite croix bleue azur se dessine. C'est bizarre de se rendre compte que les sorciers n'ont jamais réussit à égaler les moldus dans ce domaine. Un banal test de grossesse moldu. Pas de tour de magie, pas d'entourloupes, de petite formule ou de potion miracle. Rien. Juste un test moldu. Et une petite croix bleue azur. Et deux personnes complètement perdues. Assises sur un lit défait, ils peinent à réaliser ce qui est entrain de se produire. David baisse les yeux, cherchant à éviter ceux de Sarah. Comment ils en sont arrivés là ? Aujourd'hui aurait du être le meilleur jour de leur vie, celui où ils allaient recevoir leurs ASPIC, fêter leur avenir prometteur. Mais ils sont là, assis, muets et perdus. Il serre les mâchoires, il sent la panique le gagner. Il sent le regard de Sarah sur lui. Il lève finalement les yeux vers elle et il est choqué par son air grave, son expression sérieuse.
    "Sarah ... Ca va aller Sarah." Il dit ça comme s'il tentait de s'en persuader plus comme s'il voulait la persuader elle. "On va .. on va gérer. On ira à Sainte Mangouste. Je te promet qu'on va régler tout ça. On va se débarrasser de .." Il est soudain à court de mot. Ce truc ? Ce machin ? Leur enfant ? Comment ils en sont arrivés là ? David le sait très bien, ils ont fêté la fin des ASPIC, il y a trois mois, l'alcool aidant, ils ont finis dans le même lit. Pour la première fois. Une unique fois. Les deux amis d'enfances n'avaient jamais franchit cette ligne. Et il a suffit d'une fois, d'un écart de conduite punit par le destin.
    "Mes parents vont me tuer. Et te tuer aussi." Répond simplement Sarah, le ton neutre.
    "On va gérer, on va s'en débarrasser et ce sera comme si rien ne s'était jamais passé."
    "C'est facile pour toi."
    David se lève, face à elle. Il respire profondément, tentant de contrôler les émotions qui le submerge. Il passe une main sur son front. Ce n'était pas prévu. Rien de tout ça n'était prévu. Il sent les larmes monter aux yeux, il cherche chez son amie une manifestation de ce même désarroi. Mais elle est stoïque, se tient bien droite, le fameux test dans la main. Le regard fixe, elle a le visage fermé et dur.
    "Et si j'ai pas envie de m'en débarrasser comme tu dis ?"
    "Sarah .." La voix de David résonne plus comme un appel au secours. "Tu dis n'importe quoi, t'es sous le choc. Arrête.."
    Le regard dur et froid de Sarah se pose sur son ami. Il déglutit avec difficultés, se passe une main dans les cheveux, cherchant à retrouver son calme.
    "T'as pensé à nos avenirs Sarah ? Je.. Je dois aller à la fac !" Il reprend sa respiration, son discours marqué par des blancs, il cherche constamment ses mots. "C'est pas possible Sarah... Tu peux pas le garder. Tu peux pas.. C'est une bêtise. Tout va s'arranger, j'te le jure .. On.."
    Mais elle le coupe, le ton toujours neutre, sans le regarder, fixant le vide. "Nos avenirs ? T'as jamais été capable de penser à notre avenir ?" Elle le fixe à présent droit dans les yeux. " Ouais pour toi c'était une connerie. Cette nuit, nous, tout ça" Elle fait un geste pour les désigner tous les deux, son ton montant encore d'un cran dans la fureur. "Tout ça pour toi ça veut rien dire. Ca n'a jamais compté !" "Arrête .." Il cherche à l’interrompre sans succès. "Non ! Non j'arrête pas ! Retourne à ton avenir Monsieur le futur médicomage. J'veux plus te voir, tire toi. J'ai jamais eu besoin de toi, c'est pas aujourd'hui que ça va commencer."
    Un silence s'installe, il ne trouve pas les mots pour la raisonner. Il ne trouve tout simplement pas les mots. Par Merlin ! Il aimerait se réveiller, se dire que tout ça n'est jamais arrivé.
    "Casse toi David." Il ne bouge pas, adossé à la porte, surpris par le ton dur et violent dans les paroles de Sarah. Il reste immobile, la fixe, à la recherche d'un signe, quoi que ce soit qui indiquerait que Sarah n'est pas sérieuse. Ce signe ne vient pas, à la place il ne voit que la déception et la détermination dans ses yeux.
    "VA-T'EN !"
    David fait volte face, sort de la pièce et pars, sans se retourner, tentant de réprimer les sanglots qui l'assaille.


[...]


    "Docteur Ellington ? Le Docteur Jensen vous demande."
    "Merci Mlle Stacy." Il se tourne vers la jeune femme assise dans son bureau. "C'est le directeur qui me demande, il faut vraiment que j'y aille."
    "Très bien, je crois que je dois m'en aller alors." Il s'avance et prend la main de la jeune femme dans la sienne. "Je t'appelle, d'accord ?"
    "Comme toutes les autres fois ou tu avais dit que tu m'appellerais et que tu ne l'as pas fait ?" Il soupire. "J'ai un boulot de dingue... Promis je t'appelle ce soir .. ou demain au plus tard !" Elle ne dit rien. Il se lève et se dirige vers la porte de son bureau, l'ouvre et glisse une dernière fois avant de franchir le seuil "On se fera un resto français, je sais que t'aimes ça. Passe une bonne journée Erin."
    "Moi c'est Lisa, Connard ! Et je suis végétarienne !" Mais David est déjà parti. La dénommée Lisa, se lève de sa chaise, excédée. Et se mets en tête de fouiller dans le bureau du médicomage. Parmi les papiers professionnels, parlant de telle ou telle intervention pratiquée par le Docteur Ellington, elle trouve une rose rouge et qui ne semble pas vouloir se fâner, certainement grâce à un sortilège. Sur cette rose est jointe une carte "Love, Tina". La jeune femme sert les dents et tombe sur des reçu pour un restaurant à Pré au Lard, une facture pour un bouquet de fleur. Elle se met à penser tout haut, les larmes aux yeux. "Quelle conne tu es ! Mais quelle conne ! Tu pensais être la seule depuis des semaines, quelle conne ! Bien sur qu'il doit sortir avec des dizaines de femmes ! " Elle sort de la pièce, non sans avoir mis la pagaille sur le bureau de l'éminent médicomage.


Ϟ J'aime... Le chocolat, la tradition, mon métier de Médicomage, avoir raison, réussir, les femmes, la maison Serdaigle, ma mère, l'Irlande, l'équitation, la magie, l'argent, le Quidditch, la littérature. Mais aussi Sarah, même si je ne le sais pas encore.

Ϟ Je Déteste... La France, les surprises, la magie noire, la violence, les patients compliqués, les choses irrationnelles, les comédies romantiques, les enfants, la pauvreté, avoir tort.

Ϟ Il était une fois...
    Il était une fois un monde parfait dans lequel les sorciers vivent en paix avec les moldus, où Poudlard est un petit paradis, où personne ne parle plus de Magie Noire. Un monde dans lequel le prince épouse la princesse, où ils se marient, ont beaucoup d'enfants et s'aiment jusqu'à la fin des temps. Un conte de fées hein ? Non, David n'y croit pas. Il n'y croit plus, il sait que ce sont des histoires pour endormir les petits sorciers. Alors cette expression, il la méprise, elle la trahit. Il ne l'utilise jamais. Il n'aime pas non plus l'entendre.


Ϟ Le conte des trois frères?
    "Et ils quittèrent ce monde, comme des égaux."
    La voix de Mme Ellington se tut, elle ferma le vieux grimoire et le déposa avec précaution sur la table de chevet. Puis, elle déposa un baiser sur le front de son fils qui lui dit
    "Tu sais maman .."
    "Oui mon Chéri ?"
    "Je crois que le dernier frère avait raison. C'est pas la force qui compte dans la vie, c'est l'intelligence."
    "Rappelle toi toujours de cela, c'est le plus important."
    "La mort elle est pas gentille quand même..."
    La jeune femme sourit, amusée par la candeur du jeune David.
    "Si je rencontre la mort, je lui demanderai de devenir le plus intelligent des sorciers. Et tu seras fière de moi. Dis, comment on fais pour rencontrer la mort ? Si je l'appelle, elle viendra tu crois ?"
    "Il ne faut pas parler de ces choses là, quand on parle des choses terribles elles finissent par arriver. Il ne faut pas souhaiter rencontrer la mort David. C'est la chose la plus terrible et la plus affreuse qui existe sur terre. Aller, c'est l'heure de dormir à présent. Bonne nuit mon chéri."
    "Bonne nuit m'man."
    David dormit mal cette nuit là, une nuit pleine de cauchemars pendant lesquelles la mort venait le chercher alors qu'il n'était pas adulte, avant qu'il n'entre à Poudlard, avant que sa vie commence, qu'il ait des enfants. Au réveil, une certitude l'habitait : il a présent peur de la mort.


Ϟ Que faisiez vous dans la nuit du 24 au 25 mai dernier?
    La nuit fut longue, l'opération a duré cinq heures. Une jeune femme agressée dans les rues de Londres et blessée par un sortilège qui lui a perforé la cage thoracique avant de se répandre dans son abdomen, causant une grave hémorragie interne. David pousse les portes battantes de la salle d'opération en soupirant, elle va s'en sortir. Et il a fallu cinq heures, l'un des meilleurs chirurgien du pays, assisté de deux médicomages pour sauver une incconnue. Il ne le regrette pas, au contraire, c'est pour ça qu'il a choisit ce métier. Cependant, ce n'est jamais facile, garder son calme pendant ces heures, faire le vide dans son esprit et ne penser à rien d'autre. Parce que la vie de la jeune femme est entre ses mains. Ses mains qu'il passe sous l'eau et les frotte énergiquement avec le savon bleu. Si elle vit, c'est grace à lui et à son équipe. Si elle survit.Une jeune femme entre, elle est vêtue de la tenue des infirmières.
    "Docteur Ellington, que fait on à la patiente ?"
    "Une potion de régénération sanguine, un cataplasme cicatrisant et il faut la surveiller. Les dix prochaines heures seront capitales. Elle n'est pas encore sauvée. " La routine. L'infirmière hoche la tête, elle savait d'avance ce qu'il fallait faire, au bout de cinq ans de services elle commence à connaître la procédure. Cependant, elle est obligée de demande l'avis d'un supérieur. Il a l'air absent, le regard vide. Il est épuisé. Il a besoin .. de dormir. Il est si épuisé qu'il n'est même pas capable d'éprouver de la fierté à l'idée d'avoir réussit l'opération.
    "Hum .. Wendy ?"
    "Oui docteur ?"
    "Est-ce vous accepteriez de prendre un verre avec moi ? Disons .. dans une heure ?"
    Elle sourit.
    "Avec joie."





◢ Et vous vous en pensez quoi? De quoi? oO
◢ Pseudo : Kanou
◢ Age : 18 ans
◢ Epic Wins / Epic Fails : J'vais épouser Hugh Dancy, Andrew Lincoln et Bode Miller. Cool hein ?
◢ Ce que vous pensez du forum : Très beau Surprised !
◢ Ce que vous aimeriez voir dans les évènements à venir sur King's Cross : Du sang, de la baston, de la magie noire Very Happy Et de l'amouuuuuur xD
◢ Autre chose ? Miaou !







Dernière édition par David J. Ellington le Mer 31 Oct - 12:45, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siobhán Mc Gill Fhaolain
CHARMEUSE ... DE DRAGONS.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Dim 28 Oct - 20:08

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche. N'hésite pas à nous poser des questions si tu en as Wink

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
Dakota Almadovar
AUROR MEXICAIN.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Dim 28 Oct - 20:13

Bienvenue chez nous ! I love you
N'hésite pas si tu as la moindre question ! Smile

_________________


    PERFECTION HAS A NAME ?
Revenir en haut Aller en bas
David J. Ellington
MEDICOMAGE.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Dim 28 Oct - 20:20

Merci à vous deux

_________________


David J. Ellington
« I’d be happy to face, the coming of your disgrace. You never seem to erase, some sort of bitter taste. In it for the money, but you will have to pay. Or die chocking on cherry and with it be buried. The man without ear. The man without heart. The man with no spin. The man with no soul Wax Tailor - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas
Asmodeus B. Way
SANS TRAVAIL FIXE.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Dim 28 Oct - 21:14

Welcome

_________________


MAGIC TRICKS ARE
SO OVERATED

"Some men aren't looking for anything logical, like money. They can't be bought, bullied, reasoned, or negotiated with. Some men just want to watch the world burn. "
Revenir en haut Aller en bas
Kaprice Harlington
AGENT DE LA B.I.M.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Dim 28 Oct - 22:05

Bienvenue parmi nous ^^
Bon courage pour la fin de ta fiche !

_________________

    After all that you put me through, you think I'd despise you, but in the end I wanna thank you, 'cause you've made me that much stronger. It makes me that much stronger, makes me work a little bit harder. It makes me that much wiser so thanks for making me a fighter. Made me learn a little bit faster, made my skin a little bit thicker, makes me that much smarter. So thanks for making me a fighter
Revenir en haut Aller en bas
David J. Ellington
MEDICOMAGE.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Lun 29 Oct - 8:40

Merci ! Ca devrait pas être long Smile

_________________


David J. Ellington
« I’d be happy to face, the coming of your disgrace. You never seem to erase, some sort of bitter taste. In it for the money, but you will have to pay. Or die chocking on cherry and with it be buried. The man without ear. The man without heart. The man with no spin. The man with no soul Wax Tailor - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas
David J. Ellington
MEDICOMAGE.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Mer 31 Oct - 12:40

Désolée pour le double post mais je crois que ma fiche est terminée

_________________


David J. Ellington
« I’d be happy to face, the coming of your disgrace. You never seem to erase, some sort of bitter taste. In it for the money, but you will have to pay. Or die chocking on cherry and with it be buried. The man without ear. The man without heart. The man with no spin. The man with no soul Wax Tailor - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas
Kaprice Harlington
AGENT DE LA B.I.M.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Mer 31 Oct - 13:24

Bah on dira ce qu'on veut mais l'attitude face à la grossesse adolescente n'est pas si conne que ça. Enfin t'as mon soutien, quoi *pan*
*sort avant de se faire frapper par certain(e)s*

_________________

    After all that you put me through, you think I'd despise you, but in the end I wanna thank you, 'cause you've made me that much stronger. It makes me that much stronger, makes me work a little bit harder. It makes me that much wiser so thanks for making me a fighter. Made me learn a little bit faster, made my skin a little bit thicker, makes me that much smarter. So thanks for making me a fighter
Revenir en haut Aller en bas
David J. Ellington
MEDICOMAGE.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Mer 31 Oct - 13:43

Merci ! Beaucoup plus sensée que la réaction de Sarah xD Je sens que je vais bien m'entendre avec toi, Kaprice Cool

*Sors aussi*

_________________


David J. Ellington
« I’d be happy to face, the coming of your disgrace. You never seem to erase, some sort of bitter taste. In it for the money, but you will have to pay. Or die chocking on cherry and with it be buried. The man without ear. The man without heart. The man with no spin. The man with no soul Wax Tailor - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas
Sarah M. Laswell



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Mer 31 Oct - 19:26

Ah ouais? Je suis restée toute seule avec mon fils à cause des caprices de Môssieur

Eh ben tu sais quoi? Je l'ai élevé toute seule, et il se porte très bien, pas besoin de toi

Ooooooooh, tu m'aimes?
Revenir en haut Aller en bas
Kaprice Harlington
AGENT DE LA B.I.M.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Mer 31 Oct - 19:30

Des kaprices ? *sort, elle était trop facile* Ouais ben d'abord faire des enfants sans y être prêts, ça amène que des emmerdes (y a du BG là-dedans du côté de Yuki, Dakota et Kaprice, d'où la réflexion *pan*). Bref j'ai hâte de voir ce que vous allez donner tous les deux votre BG est énorme

_________________

    After all that you put me through, you think I'd despise you, but in the end I wanna thank you, 'cause you've made me that much stronger. It makes me that much stronger, makes me work a little bit harder. It makes me that much wiser so thanks for making me a fighter. Made me learn a little bit faster, made my skin a little bit thicker, makes me that much smarter. So thanks for making me a fighter
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter
CELEBRE JOURNALISTE.



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène. Jeu 1 Nov - 10:55

Voilà quelqu'un qui a tout pour me plaire. Je vous valide M. Ellington Cool

_________________

COMPTE FONDATEUR. NE MP SOUS AUCUN PRETEXTE.
Vous renseignez pour contacter un membre du staff, ici.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.

Revenir en haut Aller en bas

David Ellington || La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» Elwing - La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» La plupart des gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d'oxygène.
» La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
» Les gens disent qu'on a besoin d'amour pour vivre. Je pense surtout qu'on a besoin d'oxygene.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
King's Cross :: L'univers de King's Cross. :: Vox Populi. :: (saison1) Vieilles fiches.-